Au terme du troisième match des finales des playoffs de Ligue Elite, l’équipe de Villeneuve décroche le titre de champion de France en s’imposant face à Rethel 4-3.

Cette série des finales s’est finalement annoncée passionnante. Si d’aucuns considéraient l’affaire très bien engagée pour les hommes de Patrick Sebek, auteurs d’une probante victoire à Villeneuve lors du premier match, l’équipe francilienne faisait finalement mentir les pronostics samedi soir en l’emportant 6-3 en terre Retheloise, après avoir mené 5-1.

Le dernier match de la série de trois matchs se jouait dimanche à 12h et s’annonçait palpitant.

A 3’17 en premiere période, Fiala vient chiper le palet à Vrablik et lance un contre pour servir Gabillet au second poteau qui inscrit le premier but. 0-1

Vrablik se fera justice lui même à 5’09, venant intercepter une relance de Pamart pour ce même Fiala et crucifier Karlik. 1-1

A la 9ieme minute (9’17), sur un gros travail de Gabillet dans le coin offensif sur Strycek, ce premier récupère le palet et sert Fiala plein centre. L’attaquant tchèque de Villeneuve a tout le temps pour ajuster son tir et tromper Bravec pour une seconde fois 1-2

Le duo d’attaquants s’illustrera une nouvelle fois à 19’05. Fiala démarre de dernière son but, déborde l’équipe de Rethel et sert Gabillet au second poteau qui marque sur le plongeon de Brabec débordé lui aussi. 1-3

Alors que le score à la mi-temps est de 3-1 pour Villeneuve, Rethel revient à la marque 3-3, d’abord avec un but de Strycek peu après la demi heure de jeu à  31’38, l’attaquant de Rethel profitant d’un rebond pour tromper Karlik à raz terre. 2-3

Rethel égalise quelques minutes plus tard à 33’23, en supériorité numérique, par le capitaine Lefranc, idéalement servi par Strycek et qui place une reprise de volet sur l’aile en jeu posé, prenant le portier de Villeneuve de vitesse. 3-3

Alors que la partie se dirige vers les prolongations, sur une interception de Gabillet récupérée par Sigmund, ce dernier sert Gabillet partit en trombes vers l’attaque. Sur le débordement, Gabillet sert Fiala idéalement placé au second poteau qui reprend la passe de volet pour tromper Brabek, à la toute dernière seconde du match, 49’59. L’absence de buzzer laisse planer le doute de longues minutes quant à la validité du but, finalement validé par M. Fatras et M. Werry.

Villeneuve a donc réussi à s’imposer deux fois en terre retheloise, pour s’octroyer le titre de champion de France 2018-2019.