Ce samedi 11 décembre, et comme un symbole après une première olympique pour le skateboard cet été et une saison faste pour nos équipes de France sur le plan international, l’Assemblée Générale de la Fédération Française de Roller et Skateboard se déroulait au Comité National Olympique et Sportif Français.

 

L’occasion de faire le point sur une année riche faite de changements, de nouveaux projets et d’ambitions prometteuses pour le développement de nos sports.

 

En effet, comme l’a indiqué Boris Darlet, Président de la Fédération, au sujet de la feuille de route présentée durant l’Assemblée Générale « L’année 2021 s’avère être une année de transition au cours de laquelle nous avons modifié le mode de fonctionnement et le management de l’organisation. L’arrivée de Sebastien Sobczak, notre nouveau DTN, s’inscrit dans cette dynamique. Le programme est maintenant décliné dans une feuille de route coconstruite par l’ensemble des collaborateurs de l’association. En interne, nous incitons le décloisonnement, le travail de groupe, la créativité, l’innovation et les déploiements par tests / apprentissage pour faciliter l’agilité. C’est une étape vers une organisation auto apprenante et c’est le pré requis pour relever les défis de notre mouvement. Comme l’a rappelé Brigitte Henriques, avec plus de 50% de licenciés jeunes et des disciplines urbaines en pleine expansion dans le sillage du skateboard olympique, nos atouts sont nombreux et l’aventure Paris 2024 se révèle un challenge extraordinaire à relever. 2022 s’avère enthousiasmant et la trêve de Noël va nous permettre de nous reposer. »

 

Au cours de cette Assemblée Générale, la Fédération a également réaffirmé sa volonté de poursuivre la lutte contre toute forme de violences avec, en point de mire, un engagement quotidien pour la prévention, la libération de la parole et l’accompagnement des victimes ainsi que la mise en place d’un cadre sécurisant pour assurer les conditions d’une résilience de qualité et d’une pratique sécurisante et sécurisée. La cellule prévention des violences de la Fédération, créée début 2020, verra donc son champ d’action élargi à toutes formes de violence mais aussi à la lutte contre les discriminations.