A la découverte de la Camargue.

 

En mai, fais ce qu’il te plaît… Et de préférence, du roller, en rando, avec plein d’autres patineurs. Après la Rando des Salines, qui a permis aux aficionados de profiter des paysages magnifiques entre Besançon et Dole sous un beau soleil de printemps, et la Trans’Oise qui a battu le pavé sur 100 km dans le Nord, place à la Rando en Terre inconnue, à quelques encablures seulement de la mer.

3 questions à Hubert Maniabal, dit Youb, l’organisateur chevronné de cette rando pas comme les autres.

 

Quatrième rando verte roller de l’année, peux-tu nous en dire plus sur votre Rando ?

Organisée par les Krokos Roller de Nimes, la Rando en Terre Inconnue est une balade destinée à rassembler tous les clubs de la région, qui sont nombreux à donner un coup de main, mais pas seulement. Elle est ouverte à tous. D’ailleurs nous avons déjà une vingtaine de patineurs parisiens inscrits.
La rando propose deux circuits, l’un de 50 et l’autre de 70 km environ, dans l’un des plus beaux sites naturels de France, entre Vauvert et le Grau du Roi, en passant par Aiguës-Mortes et le long du Canal du Midi. Le déjeuner se prend même au Grand site de France de la Camargue.

 

Et cette année, quelles sont les spécificités ?

Pour cette 5e édition, le parcours est grosso modo le même, à la différence près que, pour des raisons de non-autorisation préfectorale, nous ne pourrons pas traverser le Grau du Roi. Mais du coup, c’est une chance puisque 99 % de la rando se fera donc sur voie verte très roulante, la portion sur la route étant, de facto, éliminée. Pour les patineurs inscrits sur le 70 km, pas d’inquiétude, nous avons prévu de tenir un rythme soutenu au départ et de rajouter une boucle pour atteindre la distance promise.

 

A titre personnel, comment définirais-tu cette rando ?

Son nom à lui tout seul invite au dépaysement. C’est « la » Rando en Terre Inconnue… Elle nous emmène dans un site majestueux, paisible, où les paysages sont fantastiques et sublimés encore par la faune et la flore qui reprennent leur essor. Les étangs, la marée, les oiseaux, les flamants, les grues, les hérons cendrés… c’est la pleine période de migration et cela confère au paysage quelque chose de plus, qu’il ne faut pas manquer.

Propos recueillis par Véronique Kolb

 

Pour participer

Rendez-vous le 13 mai à 9h pour un petit déj tout ensemble, histoire de prendre ses marques et profiter, déjà, des lieux, puis départ à 10h.
Renseignements : https://ffroller.fr/randonnee-en-terre-inconnue-13-mai-2018/
Inscriptions jusqu’à mercredi soir : 10 euros (licenciés FFRS) et 15 euros (autres). A partir de jeudi
et jusqu’au départ : 15 et 20 euros.
https://www.helloasso.com/associations/kroko-sports/evenements/randonnee-en-terre-inconnue