La professionnalisation des associations est devenue un enjeu majeur pour leur structuration, leur développement et leur pérennisation. A l’heure où les politiques publiques, le cadre réglementaire et la diversification de la pratique sportive exigent des compétences de plus en plus techniques, le bénévolat ne peut plus être le seul moteur de la vie associative.

La Professionnalisation de l’association, de ses activités et de ses acteurs sont aujourd’hui les 3 grands axes au cœur du développement associatif sportif.

La Fédération s’engage à conseiller et accompagner les dirigeants de clubs, d’instances régionales et départementales, employeurs ou futurs employeurs sur les questions liées à l’emploi au travers de :

Emplois aidés ETAT & Sport

L’alternance : se former et obtenir une qualification en alternant formation en Centre et en Entreprise

L’alternance comprend deux types de contrats : le contrat d'apprentissage et le contrat de professionnalisation qui répondent tous deux au même objectif de montée en compétence du salarié en combinant travail en entreprise et formation théorique. »

Dans le cadre du Plan de relance de l’économie, toutes les entreprises qui recrutent un alternant (contrat d’apprentissage ou contrat de professionnalisation), entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021, préparant un diplôme du niveau CAP au niveau Master, peuvent bénéficier d’une aide exceptionnelle : 5 000 € pour les apprentis mineurs et 8 000 € pour les apprentis majeurs (qui se
substitue à l’aide unique seulement pour la 1ère année du contrat pour les entreprises de – 250 salariés). Cette aide est aussi valable pour les jeunes de moins de 30 ans en contrat déprofessionnalisation.

 

Le contrat de professionnalisation

A pour d’objectif l’acquisition dans le cadre de la formation continue d’une qualification professionnelle reconnue par l’Etat et/ou la branche
professionnelle pour permettre l’insertion ou le retour à l’emploi des jeunes et des adultes.

 

Le contrat d'apprentissage 

A pour d’objectif de permettre à un jeune de suivre une formation générale, théorique et pratique, en vue d’acquérir une qualification professionnelle sanctionnée par un diplôme ou un titre professionnel.

Les dispositifs d’emploi facilitant l’insertion professionnelle :

 

Ce contrat s’adresse à des personnes rencontrant des difficultés sociales et professionnelles d’accès à l’emploi. Une attention particulière est portée aux personnes reconnues « travailleurs handicapés » et aux résidents de quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV).

Ce dispositif, prescrit dans le cadre du CUI-CAE, permet d’acquérir des compétences transférables, un accès facilité à la formation et un accompagnement tout au long du parcours. Le montant de l’aide accordée aux employeurs, exprimé en pourcentage du Smic brut, pourra être modulé entre 30 % et 60 % (taux fixé par arrêté du Préfet de Région).

 

 

Il a pour d’objectif de proposer des solutions d’emploi, et d’ouvrir l’accès à une qualification aux jeunes peu ou pas qualifiés qui ne parviennent pas à trouver le chemin de l’insertion professionnelle et dont le domicile est situé dans un quartier prioritaire de la ville, en zones de revitalisation rurale, ou dans un département d’outre-mer. 

Le contrat conclu peut être un CDI ou CDD de 12 mois minimum. Pour l’employeur du secteur non-marchand, l’aide financière de l’Etat est de 75 % du taux horaire brut du SMIC pour une durée de 3 ans. 

 

Consiste en une aide financière versée à tout employeur privé (entreprise ou association) qui recrute un demandeur d’emploi ou un jeune suivi par une mission locale résidant dans un QPV (CDI ou CDD d’au moins 6 mois). L’expérimentation est aujourd’hui étendue à l’ensemble des QPV du territoire national (à l’exception la Polynésie Française).

Pour un temps plein, l’aide est de :

  • 15 000 euros sur 3 ans pour une embauche en CDI (5 000 euros par an) ;
  • 5 000 euros sur 2 ans pour une embauche en CDD d’au moins 6 mois (2 500 euros par an).

Cette aide est cumulable avec les aides mobilisables dans le cadre d’un recrutement en contrat de professionnalisation.

 

Aide exceptionnelle allouée à tous les employeurs (entreprise et association sans limite de taille) recrutant un jeune de -26 ans entre le 1er août 2020 et le 31 janvier 2021.

Cette aide s’élève à 4000 € sur un an pour un salarié à temps plein. Cette aide n’est pas cumulable avec une autre aide de l’État liée à l’insertion, l’accès ou le retour à l’emploi (parcours emploi compétences, contrat initiative emploi, aide au poste, aide à l’alternance, emploi franc, etc.)

Dans le domaine du sport, ce plan soutient la création d’emplois pour les jeunes de moins de 25 ans dans le monde du sport dans le cadre de l’action de l’Agence Nationale du Sport (ANS), au sein des associations sportives locales.

 

Les aides à l’emploi de l’Agence Nationale du Sport (ANS) : dans le cadre du financement des Projets Sportifs Territoriaux, des crédits sont instruits et alloués au plan régional par les DRDJSCS :

 

  • Aide à l’emploi sportif 

Les emplois ANS sont destinés à faciliter l’embauche de personnels qualifiés disposant de compétences techniques, pédagogiques ou administratives leur permettant de conduire, directement ou indirectement, une mission de développement de la pratique sportive. L’objectif coté employeur est la pérennisation du poste. Le plafond est de 12000 par an/et par emploi (ETP).

 

  • Aide à l’apprentissage

L’ANS soutient l’alternance (apprentissage) sous forme d’une aide allouée aux employeurs d’apprentis dans le champ sportif : aide plafonnée à 6000 € par an et par apprenti (l’aide pourra être dégressive ou non dégressive en fonction des territoires).

 

 

Afin de connaitre les dispositifs territoriaux en matière d’aide à l’emploi et à l’apprentissage (dispositifs ANS), vous pouvez contacter les référents Emploi des Directions Régionales et/ou Départementales de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale : www.agencedusport.fr/IMG/pdf/2020-05-27_annaire_referents_dr_dd_part_territoriale.pdf

 

 

Dispositifs régionaux

Des dispositifs régionaux d’aide à l’emploi à destination des employeurs du secteur non marchand sont mis en place dans certaines régions :
https://crdla-sport.franceolympique.com/art.php?id=72791

 

Formation des Jeunes

Accompagner individuellement des jeunes de 16 à 25 ans (résidant en QPV ou ZRR ayant des difficultés d’insertion sociale et/ou professionnelle ) vers un emploi dans le secteur sport ou animation.

 

Le Service Civique s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans, jusqu’à 30 ans pour les jeunes en situation de handicap. Indemnisé 580 euros par mois, il permet de s’engager sans condition de diplôme dans une mission d’intérêt général au sein d’une association, d’un établissement public, d’une collectivité… En France ou à l’étranger et dans 9 domaines d’action dont le sport.

CD2I

Le contrat intermittent du sport permet de tenir compte d’alternances entre périodes travaillées et non travaillées en application de la Convention Collective Nationale du Sport(CCNS).
 
Il assure aux catégories de personnels concernées une stabilité d’emploi dans les secteurs qui connaissent des fluctuations d’activité.

Retrouvez toutes les informations sur le CD2I via ce lien

 

Coût de l'emploi

Vous envisagez le recrutement d’un salarié et souhaiteriez budgétiser cette future charge. Le CRDLA a mis en place un outil tenant compte des différents dispositifs d’aides d’Etat (alternance, insertion, sport) et régionaux.

 

Différentes formes d’emploi et d’organisation du travail :  

  • Groupement d’employeurs : Association permettant aux entreprises de se regrouper pour employer un ou des salariés qu’elles n’auraient pas seules les moyens de recruter 

 

  • Association sports loisirs : recrutement, rémunération et mise à disposition de salariés en «temps partagé» auprès d’associations adhérentes

 

  • Multi salariats : une même personne exerce plusieurs activités professionnelles sous statut salarié

 

  • Pluriactivités : une même personne exerce des activités professionnelles sous statuts différents (ex: salarié et indépendant)

 

Pour tout conseil, vous pouvez contacter :