Le Inline Freestyle (spécialité speed slalom) et le Roller Freestyle (spécialité street) rejoignent les 2 spécialités olympiques du Skateboard ainsi que les 3 spécialités du Roller Course et le Roller Hockey déjà reconnus sports de haut niveau.  

 

Avec l’arrivée de l’ANS et la politique de haute performance insufflée depuis 2018, une refonte de la reconnaissance des sports de haut niveau a été opérée. Celle-ci ne se fait plus par discipline mais par spécialité. Sur ces bases, notre fédération a fait une demande de reconnaissance de haut niveau pour l’ensemble de ses plus de 30 spécialités reconnues.  

 

S’il faudra attendra la fin de l’année pour que la Ministre des Sports, Roxana Maracineanu, arrête officiellement la nouvelle liste des spécialités reconnues de haut niveau, ses services viennent de faire connaître le détail des sports qui bénéficieront de ce statut pour la période 2022-24.  

 

Les spécialités du Roller Course (piste, route et marathon) et le Roller Hockey confortent leur position aux côtés des spécialités olympiques (street et bowl) du Skateboard qui les avaient rejoints il y a déjà 4 ans. Deux nouvelles spécialités font leur entrée : le Inline Freestyle, spécialité Speed Slalom, et le Roller Freestyle, spécialité Street.  

 

 

Pour Boris Darlet, Président de la FF Roller & Skateboard, « il s’agit là d’une très bonne nouvelle pour notre fédération. Depuis janvier dernier, nous portons ce dossier auprès du Ministère des Sports. La mobilisation et la qualité du travail accompli au cours des dernières années payent !  

 

Bien évidemment, l’introduction du Roller Freestyle et du Inline Freestyle va donner un coup d’accélérateur au développement de ces disciplines. Par ailleurs, c’est une reconnaissance de l’expertise de la France dans ces pratiques qui donne également à la Fédération l’opportunité de s’adresser à de nouveaux publics plus urbains.  

 

Nous regrettons naturellement que les autres demandes de reconnaissance n’aient pas aboutis, notamment pour le Roller Derby, le Rink Hockey et le Roller Artistique. Ces disciplines n’ont pas réussi à atteindre les critères de reconnaissance tant au niveau du nombre de nations à l’international que des résultats au cours de la dernière olympiade.  

 

Le cadre fixé par l’ANS détermine l’éligibilité pour que ces spécialités soient reconnues Sports de Haut Niveau et l’ambition de notre programme est de faire en sorte que nos sports puissent tendre vers cette excellence.  

 

Dès à présent, nous nous remettons au travail pour établir un projet de performance commun à toutes les spécialités. C’est le sens de la lettre de mission confiée à Sébastien Sobczak, notre nouveau Directeur Technique National. »