Sonnant la fin de la période d’Interim, le Conseil d’Administration de la FFRS réuni le 20 mai 2020 a installé Boris Darlet à la présidence, jusqu’à la fin de l’olympiade.

 

Ce conseil d’Administration a permis la prise de décisions structurantes pour l’avenir de l’activité fédérale. Elles impliquent l’organisation d’une Assemblée Générale le 8 juillet 2020, et ouvrir à consultation des Grands Électeurs des modifications de Statuts et Règlements de la Fédération.

 

Ces modifications visent d’abord à rallonger la durée du mandat des Grands Electeurs et permettre aux Ligues et Comités départementaux d’organiser leurs assemblées générales électives jusqu’au 4 octobre 2020 au lieu du 31 Aout 2020 (mesure permettant de tenir compte des contraintes imposées par le contexte sanitaire).

 

Dès lors qu’il était possible de modifier les règlements fédéraux avant la fin du mandat, le Bureau Exécutif a souhaité réaliser des avancées fortes sur le sujet des violences sexuelles, afin de renforcer ses dispositifs. Les modifications suivantes des statuts et règlements ont été entérinées par le Conseil d’Administration et devront permettre :

 

  • – le contrôle d’honorabilité de tous les élus de la fédération et d’inciter à ce même contrôle dans les clubs pour les élus et éducateurs
  • – à la fédération d’ouvrir des mesures disciplinaires en cas de non remontées d’informations liées aux sujets des violences sexuelles,
  • – à la fédération de se porter partie civile et d’accompagner les victimes dans tous les procès liés aux violences sexuelles,
  • – d’intégrer un mécanisme pour maintenir la parité des organes de décision lors du renouvellement des administrateurs démissionnaires.

 

La mesure liée au contrôle d’honorabilité, qui répond à une attente exprimée directement par Madame la Ministre des Sports, devrait être rendue obligatoire dans toutes les fédérations dès 2021. Il a semblé naturel de ne pas attendre et de proposer, dès à présent, l’adoption de cette mesure.

 

Dans le cadre des discussions liées à la parité, le Conseil d’Administration a approuvé le principe du remplacement, dans les statuts, de la notion de « sexe » par la notion de « genre », cette disposition étant mise à l’approbation du ministère de tutelle, dans le cadre de la délégation.

 

L’ensemble de ces décisions, en attente d’approbation lors de la consultation de l’AG du 8 juillet 2020, vont contribuer à sécuriser la pratique des sports et faciliter les démarches de prévention des violences sexuelles et d’accompagnement des victimes. Elles permettront également de conforter la vie démocratique des ligues et comités départementaux dont les équipes auront, c’est bien là l’intention, le temps nécessaire pour préparer sereinement la prochaine olympiade.

 

Enfin, le Conseil d’Administration a avalisé les décisions sportives prises par l’ensemble de ses commissions sportives, dans le cadre de l’arrêt d’activité imposé par la pandémie.