Le dimanche 15 octobre 2017, Ils seront plusieurs milliers à s’élancer du pied de la Tour Eiffel pour la première édition du Paris Rollers Marathon, sur les quais de la Seine, avec les plus beaux monuments parisiens en fond d’écran. Qu’ils soient jeunes, seniors, habitués de la glisse, néophytes ou athlètes handisports, chacun aura à cœur de donner le meilleur de lui-même sur un parcours d’exception dans la plus belle ville du monde.

Un parcours au fil des voies sur Berge

Suite à la dernière réunion avec la Ville de Paris et la Préfecture de Police, l’organisation du Virgin Radio Paris Roller Marathon a dû réaliser des ajustements de parcours et avancer l’heure du départ à 11h30. 
Ayant désormais l’autorisation d’utiliser l’intégralité des voies sur berges, les patineurs s’élanceront sur un parcours fréquenté par près de 10.000 parisiens les dimanches après-midi !  Quel événement sportif ne rêverait pas d’un départ au pied de la Tour Eiffel ? Le Paris Rollers Marathon l’a fait ! Le tracé s’étire sur une boucle de 21 km en plein coeur de la capitale, à parcourir 2 fois.

La Dame de Fer n’est que l’avant-goût du reste du parcours où les patineurs longeront successivement le dôme de verre du Grand-Palais, la pointe de l’Obélisque sur la Place de la Concorde, les imposantes façades du Louvre ou encore l’élégance de la Cathédrale Notre-Dame.

Un horaire avancé

Votre journée Roller débutera comme prévu à 8h00 avec l’ouverture du village et le retrait des dossards jusqu’à 11h00. Le village est situé sur le Mail Branly (à côté du Pont Iéna).
A 11h30, le départ de la première vague sera donné pour les élites.
A 12h10, sera donné le départ de la seconde vague pour des duos (toutes catégories), les sportifs et les patineurs loisirs

Une fête du roller ouverte à tous

Peu importe votre niveau de pratique, peu importe vos objectifs, le marathon roller de Paris vous offre l’opportunité de vivre une expérience inédite et à partager des sensations uniques avec des milliers d’autres patineurs. Sur un tracé en bord de Seine sans difficulté majeure, vous évoluerez au fil des monuments parisiens en toute sécurité.

L’événement est ouvert à tous à partir de l’âge de 16 ans (né en 2003 ou avant).

Seul ou en relais, à vous de choisir !

Le Marathon Rollers Individuel vous propose de réaliser seul 2 boucles de 21 km. Il vous permettra de vous jauger sur la distance officielle ou de battre votre record !

Si vous craigniez d’être un peu juste physiquement pour enchaîner les deux boucles, pourquoi ne pas vous inscrire en en relais à 2 ? Le premier équipier réalise la 1ère boucle de 21 km puis passe le relais à son partenaire qui réalise la 2ème boucle de 21 km.

Le moment du départ

Pour une bonne fluidité, 3 sas de départ seront proposés :

  • Sas Elite (<1h15) ROUGE
  • Sas Sportif (1h15 – 1h45) BLEU
  • Sas Loisir (>1h45) VERT

La couleur de votre dossard indiquera votre sas de départ, selon les informations que vous avez donné lors de l’inscription. Près de la ligne de départ, il y aura des consignes à disposition pour que vous puissiez déposer vos affaires. En revanche, il n’y aura pas de vestiaire.

Rendez-vous dimanche 15 octobre à 11h30 au pied de la Tour Eiffel !

Inscription et tarifs jusqu’au 10 octobre 2017

  • Virgin Radio Marathon Rollers Individuel (42 km) : 68 €
  • Virgin Radio Marathon Rollers en relais à deux (21 km chacun) : 34 € par participant

L’inscription comprend :

  • la participation au 1er « Paris Rollers Marathon »
  • L’accès au village rollers et aux animations
  • La médaille « Finisher » à l’arrivée de la course
  • Le ravitaillement de la course
  • L’encadrement médical
  • Le dossard équipé d’une puce de chronométrage
  • L’assurance

Inscription sur le site parisrollersmarathon.com avant le 10 octobre 2017

Le village du Paris Rollers Marathon

Lieu de passage incontournable pour l’ensemble des participants à l’édition inaugurale  du Paris Rollers Marathon, le Village sera implanté à proximité de la Tour Eiffel. Gratuit et ouvert à tous, le Village du Paris Rollers Marathon proposera un véritable tour d’horizon des tendances et des nouveautés de l’univers roller. En métro, à vélo, ou en rollers, les moyens de transport ne manquent pas pour se rendre à la Tour Eiffel !

Toutes les indications sur les accès sur les transport en commun sur l’espace : Salon / Accès

Programme du dimanche 15 octobre 2017

  • 9h00-12h00 : retrait des dossards au village d’accueil au pied de la Tour Eiffel
  • 11h30 : départ du marathon (première vague)
  • 12h10 : départ de la seconde vague pour les patineurs en duo, les sportifs et les loisirs

La restitution des puces électroniques de Chronométrage,  et  la remise de la médaille « Finisher » se feront sur le village du Mail Branly juste après votre arrivée.

Renseignements et inscriptions : www.parisrollersmarathon.com

 

Témoignages de participants

Jade, 29 ans, Lyon, responsable de rayon dans un grand magasin de sport

« Quand j’ai vu qu’il y avait un marathon de Paris en roller, je me suis tout de suite dit que ce serait un super défi. Je suis une ancienne étudiante de STAPS et j’ai toujours fait du sport. Comme par exemple ces dernières années des épreuves festives comme le Mud Day. Courir oui, mais aussi s’amuser. Faire le Marathon de Paris en course à pied est quelque chose d’impensable pour moi. Cela ne m’est même jamais venu à l’esprit. D’abord parce que je n’aime pas courir !

Par contre j’aime beaucoup les sports de glisse comme le ski, le snow ou le patinage de vitesse. Et je retrouve un peu les mêmes sensations en roller. J’ai acheté mes premiers rollers en mai, des rollers en ligne. Depuis, j’essaie de suivre les fiches conseils mises en ligne sur le site de l’événement pour les débutants. Je m’entraine vraiment même si je ne viens pas pour battre un record. Je veux juste franchir la ligne d’arrivée et passer une bonne journée avec deux ou trois copains qui seront aussi au départ. Et me dire que j’ai fait un marathon. »

Stéphane Lesueur (non voyant), 44 ans, et son guide Baudoin Patinier, 45 ans (Essonne)

« Je suis l’entraîneur du club Roller Olympic Breuillet-Breux, dans l’Essonne, explique Baudoin. Depuis 5 ans, Stéphane, qui travaille comme animateur pour la radio REZO, a intégré la section roller du club. Il est assez compétitif dans l’âme et nous avons assez vite décidé de faire des compétitions. Nous avons commencé avec le Championnat de France Marathon. Nous avons vite été accepté. C’est important pour nous. Avant de nous inscrire, nous prenons contact avec l’organisateur pour être certain que ça ne pose pas de problème. Notre démarche, c’est la mixité entre valides et handicapés mais nous ne voulons pas nous mettre en porte-à-faux avec les organisateurs. Nous nous entraînons deux fois par semaine en roller et désormais une fois en tandem pour travailler le physique. Nous aimerions bien franchir la barre des 1h30. Nous avons fait 1h31 à Dijon, alors il ne manque pas grand-chose. Techniquement, nous évoluons au contact. Je mets mon bras gauche dans le dos et lui avec sa main droite reste en contact avec moi. En course, nous préférons cette technique à celle du bip sonore dans le dos qui demande davantage de concentration pour Stéphane. En gymnase, nous arrivons à rouler juste au bruit de ma voix ou de mes roues. Mais en course, il y a trop de bruits parasites. 

Le Paris Rollers Marathon est pour nous une formidable occasion de vivre un événement inédit. On espère vraiment que cela va s’installer dans la durée et que ça devienne un lieu de rencontre pour tous les passionnés de rollers. »

Paul, 77 ans, Saint-Etienne, retraité de l’enseignement

« J’ai commencé à faire du roller à 60 ans, une fois à la retraite. J’avais envie d’essayer. Alors je suis allé dans un club à Saint-Etienne, et voilà. J’ai même fini par être président du club. Désormais, une fois par mois, on emmène des gens dans la ville. Ce n’est pas la rando de Paris mais bon… L’apprentissage s’est fait assez facilement car je pratiquais beaucoup le ski de fond en skating. On retrouve le même geste même si l’équilibre est un peu plus difficile en rollers et que ça fait un peu plus mal quand on tombe ! J’ai déjà participé deux fois au Marathon de Berlin en roller et même aux 100 km de Seyssel, dans le Jura où j’ai fini en 5h30. Quand j’ai vu qu’il y avait un événement à Paris, je me suis dit allez, j’y vais. Nous sommes quatre du club de Saint-Etienne à faire le déplacement. L’essentiel c’est d’avoir plaisir à se retrouver. » 

Renaud et Iris, père et fille, 59 et 27 ans, Paris

« Je pratique le roller depuis plus de 20 ans. Avant je faisais du footing pour entretenir ma forme mais je n’aimais pas courir. Le jour où j’ai découvert le roller, j’ai rangé mes runnings et je n’ai plus lâché mes rollers. J’ai même participé quatre fois aux 24 heures du Mans rollers, dont une fois avec ma fille Iris qui participera aussi au Paris Rollers Marathon. Elle pratique aussi depuis longtemps mais plus occasionnellement. C’est une bonne façon de faire une activité ensemble. Pour moi, le roller est un loisir mais aussi parfois un moyen de déplacement. Pas besoin d’aller chercher une station Vélib ! Je l’utilise dès que je peux quand la situation s’y prête. Avoir un événement à Paris, c’est vraiment sympa. D’autant plus avec un parcours relativement long, dans un super cadre et sur un terrain plat. Sans oublier tout l’encadrement qui va permettre de participer à ce Paris Rollers Marathon en toute sécurité. »