Il venait de recevoir, il y a huit jours, la médaille vermeil de la CC2R (la Communauté des Deux Rives) pour son engagement au sein du service des sports. Une médaille parmi d’autres, clinquantes ou honorifiques, qu’il a dû placer au milieu de celles qu’il a gagnées en tant que patineur, en tant que dirigeant, en tant qu’entraîneur dévoué ou encore en tant que sélectionneur de l’équipe de France.

 

Serge Gardères nous a quittés ce 29 janvier 2017. Comme un symbole, cette journée a été marquée par de grands succès sportifs et il aurait pu y penser en s’en inspirant : de la finale Federer-Nadal à Melbourne jusqu’aux exploits des Experts de l’équipe de France de hand-ball, que d’événements stimulants pour l’éducateur sportif qu’il était et qui adorait transmettre à ses jeunes. Des jeunes qu’il aimait et qui lui rendaient tant.

 

Serge, toi qui as tout connu – ou presque – du monde du roller, de l’époque des roues en bois aux 3×125, toi qui ne mâchais pas tes mots et qui avançais tes convictions avec force et engagement, tu avais un cœur grand comme ça.

 

Tu as su nous accueillir, l’été dernier, dans ta belle ville de Valence d’Agen, pour nous faire vivre un week-end intense autour du patinodrome Jacques Fronton, à l’occasion du championnat de France. Tu étais alors au four et au moulin, avec ton épouse Brigitte, pour que tout le monde passe un bon moment et garde de ce rendez-vous un souvenir inoubliable. Et durant ces trois jours, tu n’as pas oublié d’aller vibrer avec tes patineurs du Valence Roller Sports qui montaient sur le podium et allaient glaner des titres et des médailles. Ton enthousiasme était communicatif. Ton amour pour notre sport était immense et inconditionnel. Tu vas nous manquer.

 

Le Comité course salue la mémoire de celui qu’on appelait affectueusement « Sergio ». Il tient à envoyer ses pensées les plus affectueuses à Brigitte, à Joris, à tous les patineurs et à toutes les familles du Valence Roller Sports, à tous les sportifs de Valence d’Agen et de la CC2R, et à tous les amoureux du sport qui perdent un digne représentant ce jour…