C’est officiel, les premier Roller Games se dérouleront finalement à Nankin (Chine), suite au désistement de Barcelone (Espagne). Nankin n’en est pas à son coup d’essai avec le roller, la ville a déjà organisé les Jeux Olympiques de la Jeunesse en 2014.

Le désistement de Barcelone

Contrairement à ce qui a été décidé en février dernier à Rome, Barcelone n’accueillera pas la première édition des Roller Games. Suite aux élections et au changement du paysage politique barcelonais, la nouvelle administration a considéré qu’elle n’était pas en mesure d’apporter les garanties nécessaires à l’organisation de l’événement en 2017. Elle a donc souhaité se désengager.

Nankin : une alternative

jeux_olympiques_jeunes_nankin_2014_02Cela n’a cependant pas mis fin au projet. Entre temps, la ville de Nankin, forte du succès des Jeux de la Jeunesse et de l’attrait suscité par les sports de roller, s’est portée candidate pour organiser les Roller Games 2017.

Le lundi 1er février, en présence du président du Comité International Olympique (CONI) Giovanni Malago et de l’observateur du CIO Mario Pescante, le président de la FIRS Sabatino Aracu et le vice-maire de Nankin Hu Wanjin, vont signer l’accord officiel. Il a fallu attendre la décision finale des autorités chinoises pour officialiser cette candidature.

A propos des Roller Games

Le projet des Roller Games est né sous l’impulsion de la Fédération Internationale de Roller Sports. Partant du constat que les sports de roller manquent de visibilité dans les médias, la FIRS a souhaité mettre en place un grand événement vitrine du roller. Les Roller Games regroupent en un même lieu l’ensemble des championnats du monde des différentes disciplines.

En 2015, le dossier de Barcelone avait convaincu la FIRS face au projet de Lima (Pérou). Une délégation avait visité l’ensemble des équipements qui devaient accueillir la compétition. Tous se situaient dans rayon de 10 km au cœur de la ville.