Bonjour Philippe et merci pour cette interview. Pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour, je m’appelle Philippe Aubre, j’ai 60 ans. Je suis marié et père de deux enfants. J’ai été arbitre international pendant 22 ans. Je suis élu au Comité Rink Hockey et membre de la Commission Nationale d’Arbitrage, en charge de la formation des arbitres.

Je suis également Superviseur /Délégué du Comité Européen Rink Hockey pour les arbitres internationaux.

Originaire de Coutras, j’ai débuté en tant que joueur à l’âge de 9 ans. A 20 ans, pour raisons professionnelles, j’ai dû arrêter ma carrière de joueur. J’ai donc passé l’examen d’arbitre régional.

Quelle a été votre motivation pour être arbitre ?

Je voulais voir et approcher des arbitres internationaux lors des matchs de Coup d’Europe, tous les ans, à Coutras (33).

Être arbitre, c’est une vocation. Il faut savoir rester humble. Pour être respecté, il faut respecter les autres. Il faut aussi savoir se remettre en question en permanence, avoir une attitude sur la piste non agressive…une « complicité » avec les joueurs. Il faut que les joueurs comprennent que l’arbitre est là pour les protéger.

L’entourage de l’arbitre est très important. Je dois aussi ma carrière d’arbitre à mon épouse, qui m’a toujours encouragé dans des moments difficiles.

Comment se gère l’emploi du temps d’un arbitre ?

A titre personnel, j’ai pratiqué des activités sportives après le travail. Il faut se préparer au mieux psychologiquement et physiquement pour aborder les grands rendez- vous. Un arbitre se doit d’être à la hauteur de la confiance que l’on accorde.

Quel est le meilleur match que tu as arbitré ?

La finale retour de la Coupe CERS entre Paço de Arcos (Portugal) et Noia (Espagne). J’ai assuré l’arbitrage seul et j’ai eu les compliments de l’entraineur national du Portugal, présent dans les tribunes : « Pour avoir un grand match, il faut 2 équipes et un arbitre » …. et Noia avait gagné. Le lendemain, dans la presse, pas de commentaire sur l’arbitrage.

interview_arbitre_philippe_aubre_01Vous avez arbitré beaucoup de matchs internationaux ?

  • 7 Mondiaux dont une finale (San José – Argentine / Espagne)
  • 15 Championnats d’Europe (toutes catégories confondues) dont 6 finales
  • 4 finales de Coupe d’Europe des clubs
  • 5 Coupes des Nations dont 2 finales
  • 1 Coupe Continentale
  • 2 Coupes ibériques

Et quel a été le match le plus excitant ?

Le plus palpitant que j’ai eu l’honneur d’arbitrer a été le quart de finale du championnat du Monde Argentine/Portugal à San Juan (le « temple » du rink hockey) devant 8000 personnes.

Un souvenir en particulier ?

Un bon souvenir : avoir été désigné pour arbitrer Portugal/Espagne aux Açores (ile de Pico)  pour l’inauguration d’un pavillon des sports.

Que diriez-vous pour motiver les joueurs à devenir arbitre ?

Tous les joueurs de rink ne seront pas internationaux… mais pour diriger les meilleurs joueurs du monde, on peut le faire en passant par l’arbitrage. On peut commencer jeune en tant que joueur, passer les différents degrés d’arbitrage, et ensuite se consacrer exclusivement à l’arbitrage…..et passer international.

Merci !