Apprenez les bases

Comme on ne se jette pas du grand plongeoir sans savoir nager, il est indispensable de maîtriser les bases du patinage (avancer, tourner, freiner) avant de se lancer sur une piste, trottoir, voie de circulation fréquentée par d’autres usagers.

Adaptez votre patinage

En fonction de la présence ou non d’autres personnes, adaptez votre allure. Slalomer entre les gens a un côté grisant, mais cela a surtout tendance à faire peur à ceux qui vous entourent. L’amalgame est une pratique courante et rien ne sert de faire passer tous les patineurs pour des sauvages.

Signalez-vous !

Gardez à l’esprit que les autres usagers, quels qu’ils soient, ne sont pas habitués à côtoyer des patineurs. Redoublez de prudence et n’hésitez pas à manifester clairement vos intentions. Par exemple, sur un trottoir, un simple geste du bras pour indiquer de quel côté on contournera un piéton arrivant en sens inverse suffit à éviter un crash annoncé.

Soyez visibles

A la nuit tombée, il est indispensable d’utiliser des dispositifs rétro réfléchissants pour être vu des voitures. Surtout si vous êtes sur la chaussée.

Passez loin des piétons

Lorsque vous dépassez ou croisez un groupe de piétons, ne passez jamais entre un enfant et ses parents. Pouvant prendre peur, il aura tendance à vous couper la route. De même, ne jamais passer entre un chien et son maître(esse). Les chtits kikis courts sur pattes sont souvent attachés avec une laisse extensible qui vous fera embarquer mamie d’un côté et youki de l’autre.

Transports en commun

Lorsque vous empruntez les transports en commun, à l’approche du bus ou du tram, éloignez-vous du bord du trottoir / quai. A l’intérieur, privilégiez les places assises si elles sont disponibles, sinon, tenez vous aux poignées et barres.

Sortez couverts

Les protections individuelles existent et ne sont pas chères. On ne peut que vous conseiller de vous en équiper en fonction de ce que vous faites.

Étudiez le terrain

Étudiez le terrain devant vous (et si possible le parcours) avant de vous engager. Si les pavés ou les grosses descentes vous effraient, contournez-les ou descendez de vos rollers avant de savoir mieux patiner.

Chutez maitrisé

Si plus rien ne répond, provoquez votre chute dès que les conditions de sécurité le permettent. Mieux vaut une chute provoquée en utilisant ses protections, qu’un grosse gamelle subie. (Et n’oubliez pas, lorsque vous vous relevez, prétextez un problème de matériel pour ne pas perdre la face 😉 ).

Checkez le matériel

Avant de partir à l’aventure, vérifiez votre matériel. Il est courant que la visserie de vos rollers prenne du jeu au fil des randonnées.