Le Comité International Olympique vient de se prononcer en faveur de l’inclusion de nouvelles disciplines aux Jeux Olympiques de 2020, à l’occasion de sa 129ème session annuelle à Rio de Janeiro : le skateboard faisait partie des 5 sports proposés par le Comité d’Organisation des Jeux Olympiques de Tokyo 2020… et ce choix a été validé par le CIO !

Le skate dans la cour des grands

C’est fait ! Le skate vient de rentrer dans le cercle fermé (et très prisé) des sports olympiques, à l’instar du surf, de l’escalade, du karaté, et du baseball/softball qui ont été proposés par le Comité d’organisation de Tokyo 2020.

L’inclusion de nouvelles pratiques a été rendue possible par l’Agenda 2020 mis en place par le C.I.O pour cette 32ème olympiade. Cette démarche a donné aux organisateurs une plus grande latitude pour compléter leur programme avec de nouvelles disciplines en rapport avec leurs valeurs et leur culture. La Fédération Internationale de Roller Sports a été invitée par Tokyo 2020 pour participer à l’intégration d’événements supplémentaires. Sa proposition, après des mois de travail, a été acceptée.

Nicolas Belloir, président de la Fédération Française de Roller Sports

« Sans modifier la culture du skateboard, l’accession de cette discipline aux Jeux qui reste la compétition internationale la plus regardée et admirée, va changer l’image du skateboard sur le plan tant international que national. Au-delà d’être une pratique libre, sans contraintes, notre discipline sera aussi reconnue comme un sport.

Cette reconnaissance sportive et médiatique donnera un nouvel élan à la Fédération Française  de Roller Sports pour poursuivre  son travail quotidien de développement du skateboard pour le plus grand nombre, avec des clubs, des écoles labellisées, un circuit de championnat, mais également la préparation de collectifs potentiellement sélectionnables pour Tokyo 2020.

La FF Roller Sports se réjouit de la décision du CIO qui marque une étape supplémentaire dans le travail accompli depuis de nombreuses années pour reconnaître notre sport à sa juste valeur sur la scène sportive internationale ».

Sabatino Aracu, président de la FIRS

 » Nous avons atteint un but capital, nous pouvons être vraiment fiers !. C’est l’aboutissement d’un long processus de sélection depuis l’invitation du Comité d’organisation de Tokyo 2020 en Février 2015. Il a vu la Fédération Internationale travailler en étroite collaboration avec le CIO.C’est aussi le point d’un départ du travail que nous aurons à réaliser dans les prochaines années pour faire en sorte que le skateboard réponde aux grandes exigences des Jeux Olympiques de Tokyo. Comme le président du CIO Thomas Bach l’a justement rappelé à tous ces derniers jours, les sports doivent impliquer les jeunes et ne pas attendre que les jeunes viennent à eux. À cet égard, notre Mouvement a beaucoup à offrir: nos disciplines sont nées dans la rue, et c’est aussi dans la rue que les jeunes vivent leur pratique. Nous sommes sûrs que nous allons être en mesure d’insuffler une nouvelle vie aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020. « 

Le bowl et le street à l’honneur

Pour rappel, les spécialités du skateboard concernées par l’inclusion sont le bowl et le street (skatepark)

Le Bowl est une pratique historique du skateboard.  Autrefois pratiqué dans des piscines vides à fond rond, il bénéficie aujourd’hui d’infrastructures plus adaptées avec des formes plus originales permettant aux adeptes de retrouver les sensations d’antan.

En compétition, le Street se pratique dans des « skateparks », des équipements sportifs reproduisant les reliefs du mobilier urbain à travers des combinaisons de modules qui permettent une pratique en toute sécurité.

 

L’intégration du skateboard au programme des Jeux Olympiques de 2020 est un gage de reconnaissance et une véritable opportunité pour le développement de la discipline en France. La FF Roller Sports est d’ores et déjà prête à accompagner l’ensemble de ses clubs.