Trop peu de clubs qui participent à ce Paroles de joueurs, nous allons devoir redoubler d’effort pour avoir un retour des clubs. Un grand merci aux clubs de Seynod, Tarbes/Pau, Camon et Ris-Orangis pour leur engagement pour la saison ! 

Guillaume Blanc, capitaine de Seynod (N2 – Victoire à domicile contre Thyez 21-5)

Même avec deux victoires lors des matches de pré-saison face à nos voisins de Thyez, nous savions, au regard des résultats obtenus en championnat par nos adversaires du soir, que le match serait loin d’être gagné. Du coup, nous avions des consignes bien précises et un système de jeu légèrement modifié. 25 minutes plus tard, nous menions 8-2 et notre domination ne laissait guère d’autre issue. La victoire 21-5 ne reflète à mon avis pas les réels niveaux des joueurs de Thyez et ne doit pas nous griser car, dès le week-end prochain, nous allons à Saint-Bonnet avec une route difficile (la route Napoléon n’est pas la plus tranquille) et un terrain compliqué. Le point à relever du match est l’entrée en jeu probante de notre gardienne remplaçante Mélissa Millioud pour les dix dernières minutes.

[divider]Benjamin Vendoze, capitaine des Desmans de Tarbes/Pau (N2 – Victoire à Anglet 5-4)

Après notre défaite à domicile contre Colomiers, notre seul objectif était de nous racheter, et ça passait par ce match à Anglet. Globalement, on a dominé la partie mais trop d’erreurs ont permis à Anglet de nous tenir au score tout le long du match. Offensivement, il y a eu un bon plus avec enfin le chemin du filet retrouvé. L’équipe a su se mobiliser pour remonter un écart de deux buts et hausser le niveau de jeu en seconde période. C’est une victoire qui fait du bien au classement, car on accroît notre avance sur notre dauphin, mais surtout au moral parce qu’on est tombé sur une belle équipe d’Anglet qui nous a obligé à jouer notre vrai jeu pour remporter cette victoire à l’extérieur (et il me semble la première chez nos voisins basques depuis bien longtemps) !

[divider]Cyrille Lejeune, joueur des Warriors de Camon (N2 – Victoire à domicile contre Montigny 7-3)

Nous sommes bien sûr très satisfaits d’engranger nos premiers points en N2. Nous avons plutôt bien maitrisé le match en prenant rapidement de l’avance grâce aux powerplays. Même si Montigny a remonté quelques buts et a touché plusieurs fois les poteaux, nous n’avons pas paniqué et nous avons continué de développer notre jeu. Enfin nous avons prouvé que nous étions capables de gagner des matchs en N2 et nous nous sommes un peu relancé dans la course pour le maintien. L’équipe va continuer de travailler dans ce sens et nous espérons bien obtenir d’autres victoires.

[divider]Cédric Martin, joueur des Phénix de Ris-orangis (N1 – Défaite à domicile contre Caen 9-10)

Nous nous attendions à un match très difficile à domicile contre cette équipe de Caen qui est en pleine ascension. Ils ne se sont  déplacés qu’à 9 joueurs, laissant apercevoir la mise en place d’une éventuelle stratégie de sape physique afin de les contrer, une fois sur la réserve. Manque de chance,  à 1’01’’ de jeu, un joueur de Caen déboite l’épaule de notre gardien en tombant dessus, probablement un peu dur à digérer pour nous car, au bout de 7 minutes, nous sommes menés 0-3. Nous prenons un temps mort, pendant lequel Patrick Belleck, qui n’a plus d’équipement pour jouer suite à un cambriolage, sort des gradins pour nous conseiller sur le jeu à fournir car nous ne sommes pas dedans. A la reprise, ses conseils ont vite été oubliés car à 12 minutes de jeu nous sommes menés 0-5. A partir de là, nous n’avons fait que courir après le score en encaissant rapidement après chaque but marqué. A 30 minutes, il est de 5-8. Les arbitres prennent alors conscience qu’ils n’ont pas fait le casting du film pour rien, qu’ils n’étaient pas de simples figurants. Les minutes de pénalités s’enchainent alors contre Caen et on en profite. Ca y est, on est à 7-8, on reprend confiance…. Le public de Ris-Orangis pousse, mais deux buts nous cassent le moral : 7-10. Qu’à cela ne tienne, le public crie de plus en plus fort, nos « ultras » sautent au point de faire vibrer les gradins, nous revenons à 8-10 puis 9-10 à 1’10’’. C’est bon les gars on peut le faire ….. Le jeu reprend mais à 49’54’’, nous prenons une pénalité. Les  ultras sont dépités et le font savoir aux arbitres qui sortent clap de fin à 6’’ de la fin pour une décision que seul eux ont le secret! Dommage que l’arbitrage est encore pris le pas sur le jeu! Nous félicitons l’équipe de Caenqui a été exemplaire sur le jeu, sur le fair-play et qui a su faire durer les arrêts de jeu pour souffler ;-). Bien joué Messieurs.

[divider]
PROPOS RECUEILLIS PAR : Lionel Ménard
PHOTO : Equipe de Ris-Orangis lors de son match contre Caen
CREDITS PHOTOS : Christine Garcia