Jusqu’à maintenant, les deux équipes tricolores ont réalisé un parcours sans faute. Les seniors dames sont sorties du terrible piège tchèque pour la première fois alors que les juniors garçons continuent leur montée en puissance.

Juniors hommes : Colombie 2 – 9 France

Pour leur 3ème rencontre de ce mondial, les juniors hommes ont démontré leur solidité face à une équipe colombienne pugnace mais manquant d’efficacité. Les Bleuets ont su contrôler la partie, même lors des infériorités numériques et marquer la bagatelle de 9 buts dans la rencontre.
Thomas Robert réveille le tableau d’affichage après 1’25 avec l’aide de Marius Godano (1-0). 3 minutes plus tard, Clément Belot trouve la cage avec Yves Perrot (2-0). Ce dernier marque à son tour 2 minutes plus tard en powerplay (3-0). A ce moment là, on se dit que la rencontre est d’ores et déjà pliée. Les colombiens se battent mais ne transforment pas. Le quatrième but français arrive par l’intermédiaire de Hugo Vitou peu avant la 10ème minute (4-0). Yves Perrot aggrave la marque (5-0), suivi de Clément Belot (6-0). Dans un sursaut d’orgueil, les colombiens parviennent à marque juste avant la mi-temps avec Julian Leon (6-1).
Au retour des vestiaires, Hugo Vitou continue de creuser l’écart sur un power play (7-1). Les colombiens commettent plusieurs fautes qui leur valent de la prison. Thomas Robert en profite pour marque le 8ème but tricolore. C’est au tour des français de se retrouver en infériorité, les colombiens en profitent pour glisser habilement le palet dans les filets tricolores (7-2). Le dernier but des Bleuets est marqué par Yves Perrot à 9 minutes du terme.
Les français vont rencontrer l’Espagne lors du prochain tour, une équipe à leur portée mais qu’il ne faudra pas sous-estimer.

Seniors dames : la passe de trois

Pour leur 3ème match du championnat du monde de roller-hockey à Toulouse, les françaises ont affronté les redoutables tchèques, l’une des nations phares du hockey mondial, avec de nombreuses « glaceuses » dans l’effectif. Les tricolores partaient en confiance avec deux larges victoires au compteur contre la Colombie et la Grande-Bretagne. L’objectif de la rencontre : la première place du groupe pour éviter de tomber contre les redoutables américaines.france_republique_tcheque_seniors_femmes_Mondial_Toulouse_Roller_Hockey_2014
La formation tchèque est un cran au dessus des précédentes adversaires des françaises, leur défense est plus rigoureuse, leur attaque plus structurée. On ressent un équilibre des forces en début de partie. Esther Blanc bute sur la gardienne tchèque, tout comme Katerina pipkova sur Marion Mousseaux.
Les tricolores ouvrent finalement le compteur sous l’impulsion de Fanny Benoit (1-0). Les Tchèques répliquent mais ne trouvent pas la faille, elles tentent des tirs de loin.
Les tricolores commette une faute qui leur vaut une infériorité numérique. Elles endurent les assaults tchèques pendant quelques minutes avant un retour à égalité d’effectif. Katerina Mrazova ramène finalement le score à parité deux minutes avant la mi-temps.
Esther Blanc commet une faute qui remet les français en infériorité mais elles encaissent jusqu’au coup de sifflet sans broncher.
Au retour des vestiaires, Katerina Mrazova frappe à nouveau (2-1), assistée par Lucie Novakova. Les françaises sont menées pour la première fois depuis le début du mondial. Elles ne se démotivent pas pour autant et Fanny Benoit ramène le score à 2-2 une minute plus tard.
Marina Drici Corbeil part comme un boulet de canon vers la cage tchèque et redonne l’avantage aux françaises (3-2). S’ensuit une longue phase de 10 minutes où les deux équipes se rendent coup pour coup sans parvenir à faire la différence. Aurore Gauthier redonne de l’air à la France à 4 minutes du coup de sifflet final (4-2). Les fautes commises de part et d’autres ne changent plus rien au résultat, les françaises sont premières de leur groupe et évitent l’ogre américain ! Prochain adversaire, l’Espagne.