On rappelle souvent l’éternelle rivalité entre les anglais et les français dans le sport, les italiens méritent largement les mêmes égards. Les français s’engageaient dans un match à risque avec les italiens. Les tricolores sont sortis du combat par le haut malgré la dureté physique des charges et des fautes italiennes. Les Bleuets ont su rester disciplinés malgré les provocations de la Squadra Azzurra.

Première période tricolore

Lesmatch_france_italie_mondial_roller_hockey_2014 première minutes de la rencontre laisse présager d’un match intense et plus équilibré que contre la Belgique. Le capitaine Clément Radolanirina ouvre le compteur (1-0) après 2 minutes en plaçant un tir dans la lucarne. Les premières fautes commencent à tomber de part et d’autre alors que les deux formations vont d’un but à l’autre. Malgré tout la France parvient à se donner de l’air en powerplay avec un second but d’Alexandre Gaboriau assisté d’Yves Perrot.
Les italiens deviennent fébriles et multiplient les irrégularités. Les français encaissent, tant bien que mal, montrant quelques signes d’énervement. Les Bleuets ne s’emportent pas mais protestent. La prison se remplit de part et d’autres. Sur un contre, Alexandre Gaboriau porte la marque à 3-0 avec l’aide de Valentin Blanchet. Pendant les 7 minutes suivantes et jusqu’à la mi-temps, plus aucun but n’est marqué.

Seconde période : l’Italie se rebiffe

La pause semble avoir été bénéfique pour l’Italie qui revient sur le terrain avec un regain d’énergie et d’agressivité. Giorgio Talamini lance le compteur italien sur un powerplay (3-1). Les italiennes donnent de la voix dans les tribunes, les françaises répliquent en entonnant la Marseillaise, de quoi rajouter encore un peu de tension dans une arène déjà surchauffée !
Les tentatives tricolores restent infructueuses jusqu’à ce que Hugo Vitou redonne de l’air à la France à 6’02 (4-1). Il commet une faute dans la foulée qui se paie cash puisque Tobia Vendrame aidé d’Andrea Bellini fait revenir l’Italie à 4-2. Le récital de fautes continue de se jouer dans les deux camps pendant près de 10 minutes. Alessio Podda envoie Thomas Robert dans le décor, offrant ainsi un penalty à la France, transformé par Marius Godano.
Score final : 5-2.

Une victoire acquise dans la douleur pour les Bleuets qui montrent cependant leur assurance face à une équipe transalpine redoutable. Prochain rendez-vous demain à 20h10 face à la Colombie pour la dernière rencontre des phases de poule. Sauf grosse surprise, la France devrait terminer première de sa poule et entamer les quarts dans les meilleures conditions…