Le mondial de roller hockey 2014 à Toulouse s’est achevé de la plus belle des manières pour l’équipe de France jeune. Désormais, place aux seniors hommes dans l’arène du Palais des Sports André Brouat.

La malédiction suisse

equipe_france_suisse_seniors_hommes_Mondial_roller_hockey_2014Les helvètes semblent décidément être la bête noire de notre équipe de France. Les Bleus ont buté sur la formation noire et rouge sur le score de 3-2. L’an passé, les tricolores s’étaient inclinés contre ces mêmes helvètes en quart de finale du mondial en Californie.

La partie débute mal pour le clan français. La Suisse inscrit 3 but en dix minutes par Remo Hirt, Daniel Rubin et Diego Scharzenbach. Bernard Séguy décide de faire regagner le banc au gardien Terry Lefranc pour le remplacer par Jérôme Salley. La formation suisse est omniprésente sur le terrain, allant presser les Bleus jusque dans leur enbut. Les attaques françaises butent sur la cage d’un Matthias Muller toujours vigilant.
Le premier but français arrive sur une phase de power play par l’intermédiaire de Renaud Crignier assisté de Julien Couraud. Il n’en faut pas plus pour entendre le public redonner de la voix et recommencer à y croire.

Seconde période

Les supériorités numériques françaises ne changent rien, le verrou suisse est bien scellé. Les helvètes se montrent même menaçants en contre, envoyant le palet sur le poteau tricolore. Les français continuent de mettre la pression sur le camp retranché suisse mais manquent de réalisme.
Il faut attendre la fin de la seconde période pour voir Jeremy Lapressa (ass. Julien Couraud) pour voir la France inscrire son second but à 45 secondes du terme. Malgré la sortie du gardien, le score ne changera plus : 3-2 en faveur de la Suisse.

Les français se retrouvent dans une situation délicate dès la fin de leur premier match. Il leur faudra réaliser l’exploit contre les canadiens et/ou aller battre les Suisse pour espérer atteindre le tour suivant.