Soirée de demi-finale à Vilanova (Espagne)

La première demi-finale de la journée voit le Portugal affronter l’Italie. Les Portugais s’imposent grâce à un but de Morales qui marque sur coup franc direct durant la dernière minute des prolongations.

France 4 – 5 Espagne

Le carré de départ aligne : Lilian Debrouver dans les buts, Carlo Di Benedetto, Roberto du Benedetto, Rémi Herman et Antoine le Berre.
Les espagnols imposent d’entrée un pressing haut aux français. Ils se créent les premières occasions et font tourner la balle rapidement. Sur une des premières incursions françaises, Carlo di Benedetto, d’une magnifique frappe, trouve la lucarne espagnole. Les français mènent 1 à 0 à 16’56.
Rapidement ce dernier écope d’un carton bleu. Sur le coup franc direct espagnol, Lilian Debrouver s’interpose mais doit s’incliner 30 secondes plus tard pendant l’infériorité numérique.
Les bleus ont du mal à se défaire du pressing des espagnols et se mettent en danger. Le collectif espagnol est de grande qualité.
Stéphane herin demande un temps mort pour les français à 7’32.
Une nouvelle action dangereuse des espagnols vient inquiéter les français mais le gardien tricolore est présent.
A 6 minutes de la pause, Nathan Gefflot marque sur une passe de Bruno di Benedetto. Les espagnols imposent toujours le pressing et sur une perte de balle française, ils viennent égaliser à 4’52.
Plus rien ne sera marqué jusqu’à la mi-temps. Les français ont du mal à tenir la balle

Score à la mi-temps : 2-2

A la reprise, Lilian Debrouver, Antoine le Berre, Rémi Herman, Nathan Gefflot et Carlo si Benedetto sont sur le terrain.
Après 30 secondes de jeu, les espagnols obtiennent un penalty qu’ils transforment. Dur pour les Bleuets !
Les français néanmoins réagissent, ne désarment pas et égalisent par Antoine le Berre qui dévie de belle façon un shoot de Rémi Herman : 3 – 3.

Les espagnols font de nouveau tourner la balle très rapidement. Même s’il effectue une première belle parade, le gardien français s’incline sur un shoot à 14′.
Les français ne lâchent rien Antoine le Berre va venir marquer après une belle action individuelle 12’15
Le jeu s’emballe, les français poussent. Carlo di Benedetto se crée une belle occasion mais échoue. Les espagnols font preuve de sérénité et vont reprendre l’avantage à 8’31.
Il reste du temps pour égaliser, d’autant que les espagnols commettent leur 9ème faute d’équipe à 7’51.
Les bleus forcent mais ne trouvent pas de solution. Nouveau temps mort francais à 2’52.
Tout reste possible : les Bleuets sont sanctionnés par les arbitres pour simulation. Ils n’obtiennent pas la 10ème faute espagnole pour pouvoir s’offrir une chance de disputer les prolongations.

Coup de sifflet final le rêve d’or français est brisé !

Les joueurs tricolores sont très déçus mais ils n’ont pas à rougir de cette défaite. Ils ont tout donné. La fierté d’avoir inquiété l’Espagne doit l’emporter sur la tristesse de la défaite. Les bleuets nous ont offert un superbe match. Bien sûr les insatisfaits relèveront les pertes de balles françaises qui nous coûtent des buts. Bien sûr on voit des erreurs diverses mais quel joueur, quel gardien ne commet aucune erreur lors d’un match ?

Soyez fiers les garçons et donnez notre maximum pour le bronze !

L’équipe de France est capable de se transcender, pour cela soyons tous derrière eux. Allez FRANCE !