Score : France 8 – 0 Afrique du Sud

Pour cette première rencontre du Championnat du monde de rink hockey 2016 à Iquique (Chili), le carré majeur se compose de Flora Michoud-Godard, Celia Gohet, Emilie Laboyrie, Vanessa Daribo, Julie Lafourcade.  

7a3a5765

Première période : la France peine à rentrer dans le match

L’équipe de France rentre dans son match à vitesse modérée. La capitaine Vanessa Daribo montre l’exemple et ouvre le compteur tricolore après 2’46 de jeu. La domination territoriale est clairement française. Toutefois, il faut rester prudent car les contre-attaques Sud-Africaines peuvent être dangereuses. Elles surprennent la défense française à plusieurs reprises. Heureusement, Flora Michoud Godard veille sur la cage tricolore.
L’Equipe de France construit devant le but adverse sans pour autant vraiment concrétiser, malgré plusieurs tirs cadrés de Vanessa Daribo et Julie Lafourcade. Frédérique Denest fait son entrée à la place de Célia Gohet.  Elle donne un peu d’air au camp tricolore en inscrivant le 2ème but française. Emilie Laboyrie Couderc fait de même quelques minutes plus tard. Les françaises mènent la partie mais peinent à toujours trouver leur rythme. Stéphane Hérin rappelle l’équipe à l’ordre et le niveau de jeu tricolore monte d’un cran. Vanessa vient inscrire le 4ème but français dans l’angle opposé à la gardienne : 4 – 0 pour la France à 2’55 de la mi-temps.

7a3a5696

Seconde mi-temps : les dames confirment

Au retour des vestiaires, les dames reviennent sur le terrain concentrées et prêtes à en découvre. Elles pressent la cage adverse durant toute la mi-temps avec notamment Vanessa Daribo qui inscrit le 5ème but français. Julie Lafourcade bute sur la gardienne adverse. Quelques minutes plus tard, Frédérique Deneste trouve le petit filet : 6 – 0. Emilie Laboyrie accroît encore l’écart, 7-0 puis 8-0.

Le score n’évoluera plus jusqu’à la fin de la partie.

Même si l’Equipe de France a largement remporté son match, elle a mis du temps à rentrer dans la partie et à se montrer vraiment incisive face au jeu désorganisé des Sud-Africaines. Stéphane Herin a su trouver les mots pour mobiliser le collectif. Il faudra montrer le meilleur visage possible face à l’Espagne demain et au Portugal après-demain !7a3a5790