Demi-Finale : France 6 – 2 USA : titanesque France !

L’équipe de France s’est imposée ce samedi soir face aux USA 6 à 2  en demi-finale des championnats du monde. Plus qu’une victoire, c’est une véritable leçon que les bleus ont donné aux Américains. Le rouleau compresseur français participera pour la 3ème fois de son histoire à la finale des mondiaux, et pour la première fois, ce ne seront pas les USA.

Un démarrage parfait

Le duo Tijou/Séguy avait décidé de titulariser Roman De Préval dans les cages, ce choix fût le bon tant l’Amiénois a réduit à néant les rares attaques laissées par la défense tricolores et tenant parfaitement les moments chauds. Les premières minutes permettent aux Bleus de confisquer un palet qu’ils ne rendront plus jamais. Patiente et sans complexe, l’ouverture du score va intervenir sur une triple pénalité américaine par l’intermédiaire de Jolan Mogniat Duclot !
Les tirs sur les poteaux fusent de toutes parts, les Américains semblent perdus et, passé le quart d’heure de jeu, Maxime Langlois trouve l’entre botte du gardien américain pour le 2 à 0. Julien Couraud envoi un 3ème palet au fond des filets, concrétisant le travail de toute une équipe de guerriers. Elle est loin l’image de l’équipe de France pâle et peureuse de l’an passé, on retrouve sur le terrain des joueurs qui ont faim de palets, de victoire, qui marquent et en veulent encore.

Enfin la Finale

Et dès la reprise de la seconde période, les Bleus finissent d’anéantir tout espoir américain grâce à Laprésa, qui en break, envoie un missile en pleine lucarne. Jeff Ladonne au rebond trouve encore la faille, puis Benjamin Tijou pour le 6 à 0 !

Les USA vont enfin répondre, par l’intermédiaire de Baldwin, qui prend son propre rebond. Les Américains veulent profiter de ce moment de flottement et de la pénalité de Benjamin Tijou pour revenir, ils sortent même leur gardien alors qu’il reste encore 3 minutes au compteur. Mais rien n’y fait, Roman De Préval ne lâche rien. Le dernier but est anecdotique, les USA marquant à 0.4 secondes de la fin alors que le gardien tricolores avait déjà quitté sa cage pour fêter la qualification.
Après Rocarasso en 1996 et Dusseldorf en 2008, la France veut cette fois la seule médaille qui lui manque dans cette catégorie, l’or !

Interview de Geoffroy Tijou (Coach de l’équipe de France)

« C’est beau, c’est beau ! Quand on a une équipe de 14 guerriers comme ça qui se relai sur le terrain sans arrêt, sans arrêt, l’adversaire tiens 5-10 minutes et finit par craquer ! Voilà, ce sera une autre partie demain, mais faut qu’on reproduise ça, on est en mode rouleau compresseur depuis 5 jours, franchement il n’y a rien à dire, le plan de jeu est connu, maintenant les mecs ils travaillent, ça travaille et ça paye !  »

Interview de John Ostré

 » Enorme match, on doit beaucoup à notre défense, on leur fait mal, en attaque il y a des très belles sorties de zone ça fait vraiment plaisir, tout le monde a sorti le gros match, dont notre gardien Roman de Préval ! Le plus important est fait, cette place en finale, maintenant on va aller chercher la bonne médaille, surtout la bonne médaille ! «