Chaque année depuis 6 ans, « L’année du Sport Féminin » nous propose de revivre les temps forts de la saison écoulée. Le journaliste Christophe Lemaire a fait le choix de mettre en avant 10 événements majeurs de l’année 2014-2015. Le championnat du monde de rink-hockey dames 2014 à Tourcoing y occupe une place de choix avec pas moins de 8 pages richement illustrées pour revenir sur la magnifique seconde place des Bleues face aux indomptables Argentines.

L’ouvrage est d’ores et déjà disponible à la vente. La Fédération vous propose des commandes groupées qui peuvent être livrées à l’occasion de l’Assemblée Générale…

Le mot de l’éditeur

Cet ouvrage, comme vous le savez peut-être, est le seul à exister dans le domaine des pratiques féminines. Il met en avant, de manière luxueuse et professionnelle, la vie du sport féminin au long de chaque saison et ce depuis 2010.

La 6ème édition consacre une place importante au Rink-hockey et concrètement aux Championnats du monde de l’automne 2014 auxquels nous consacrons un chapitre de 8 pages sur les 144 que compte l’ouvrage.
L’on y trouve une présentation de l’ensemble du groupe France et le compte-rendu photos de la finale disputée par les Bleues face aux Argentines. La capitaine Adeline Le Borgne a apporté ses commentaires à cet ensemble.

Hormis ce chapitre, qui est sans doute le premier consacré au Rink-hockey dans un livre traitant de tous les sports féminins, l’ouvrage, grâce à la diversité des sujets traités, propose une ouverture sur d’autres pratiques et exploits du sport féminin : Football, Cyclisme, Hockey sur glace, Rugby à 7, Nage en eau libre, Snowboard…

Autant de thèmes où d’autres images et d’autres histoires du sport féminin sont valorisées, ce qui permet, à chaque sportive et chaque acteur du sport féminin, de découvrir, au cours de sa lecture, des univers différents au-delà de son sport de prédilection.
 
Ce livre permet donc d’abord, de diffuser valeurs et images du Rink-hockey et, ensuite, valeurs et images du sport au féminin en général.

L’ouvrage peut donc intéresser les cadres œuvrant pour la féminisation dans votre Fédération, ou dans d’autres structures fédérales, et, tout aussi logiquement, les joueuses de vos diverses équipes de France.