Le mot de Daniel Bonithon, président de la FFRS

C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris le décès de Michel Loy. Les rencontres avec Michel au sein du comité national course, sa période d’encadrement près des équipes de France course ou tout simplement au bord d’une piste étaient toujours empreintes d’échanges d’une grande modération d’où se dégageaient sa capacité d’analyse et sa réserve à l’égard de ses collègues dirigeants.

Alors même que la maladie ne le prédisposait plus aux longues attentes autour des circuits, il conserva la passion de notre sport. Michel comptera parmi les dirigeants appréciés pour leur discrétion et avis toujours constructifs. Je suis profondément attristé de son départ.

Le conseil d’administration de la FFRS se joint à moi pour adresser à son épouse et à ses proches nos plus sincères condoléances.

Michel Loy, une vie au service du roller

Michel Loy nous a quitté le 17 septembre dernier. Ancien enseignant de l’école publique Annick-Pizigot de Locminé (Morbihan), il est à l’origine de la vulgarisation ce qu’on appelait à l’époque le patin à roulettes. Il avait découvert ce sport à la fin des années 70 par le biais d’une formation CAPL (certificat d’aptitude professionnelle pour les aides spécialisées, les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap). En 1978, il incorpore le patin aux activités scolaires pour le faire découvrir aux écoliers, « avec peu de moyens », comme il le rappelait souvent…

Michel Loy a véritablement mis sa vie au service du roller. Entraîneur, dirigeant, président du CPAL (club affilié à la FFRS depuis 1985), puis du comité du Morbihan et du comité de Bretagne, membre du comité course, Michel Loy aura été un dénicheur de talents. Sous sa direction, plusieurs patineurs ont éclot, d’Alan Bellot, à Julie Guégan, en passant par Magali Cadoret (présidente du CPAL depuis 2009), ou encore par Mathilde Pédrono aujourd’hui, championne d’Europe minime. Mais c’est surtout son propre fils, Tristan Loy, qui a porté haut les couleurs du club : spécialiste du grand fond, multiple champion de France et d’Europe, recordman du monde de l’heure en 1997, puis en 2000, Tristan s’est ensuite dirigé avec succès vers le patinage sur glace.

Michel Loy était très impliqué dans la vie sportive locale et à l’Office municipal des sports. La municipalité lui avait notamment prêté une oreille attentive pour la construction de la piste du stade en 2001. Dans les années 90, il a aussi assuré le poste d’entraîneur national des équipes de France jeunes avec le Francilien Ludovic Chabanaud, aux côtés du sélectionneur d’alors, Dominique Sanchis.

Pascal Briand fait partie des patineurs qui ont bien connu Michel Loy

« Michel Loy, par son engagement dans le milieu du roller en Bretagne notamment, a participé à la réussite de ma carrière sportive. Je ne pourrai jamais oublier les stages en hiver organisés par Michel à Locminé. C’est une étape importante dans ma formation d’athlète. Il a toujours été présent pour soutenir et promouvoir le roller et sa culture sportive, à pousser de nombreux jeunes à atteindre des sommets. Il était présent sur tous les fronts du roller : bénévole, élu, organisateur, entraîneur… Merci Michel pour ce que tu nous as apporté. J’aurai toujours une pensée pour la pierre que tu m’as donnée pour mon édifice. »

 Crédit Photo : Ouest-France