L’équipe de France de roller hockey s’est inclinée en finale du championnat du monde de roller hockey 2015 à Rosario (Argentine). Elle termine vice-championne du monde !


On se souvient de la 9ème place des Bleus lors du championnat du monde à Toulouse en 2014. Depuis lors, que de chemin parcouru ! L’arrivée de Geoffroy Tijou à la tête de l’équipe de France a porté ses fruits, le collectif tricolore a retrouvé le chemin de la victoire.

La France impose le rythme

Juste après avoir vu les USA remporter la médaille de bronze 7 à 4 contre la Lettonie, Français et Tchèques montent sur le terrain. Dès le début de la rencontre, la possession et la vitesse sont du côté des Bleus, bien décidés à rentrer dans le match sans attendre. Si les premières actions dangereuses tardent à venir, la première pénalité contre la République Tchèque intervient après 8 minutes de jeu. Julien Couraud envoie un missile sur la barre transversale, qui finit sa trajectoire dans le coin du terrain.

Il faut attendre le très bon break de Jérémy Laprésa pour retrouver une action dangereuse sur la cage de Daniel Brabec. De l’autre côté, Jérôme Salley n’est que peu inquiété, mais se montre solide sur toutes les présences adverses. La mi-temps intervient sans qu’aucune des équipes ne réussisse à prendre l’avantage au compteur.

Gabillet donne l’avantage

Dès la reprise, la possession du palet change de camp. La République Tchèque se montre beaucoup plus présente, mais le pressing français est impressionnant, les tricolores allant jusqu’à être à deux derrière la cage adverse pour récupérer les palets. Les minutes défilent, le stresse monte sans qu’aucune des deux équipes ne trouve l’avantage.

Karl Gabillet intervient alors, plein de rage, reprend un rebond laissé par Brabec et donne l’avantage à l’équipe de France. Les Bleus y croient, d’autant plus que Jérôme Salley réalise un arrêt exceptionnel dans la foulée au second poteau, se jetant pour sauver son équipe. Mais la joie est de courte durée, Tomas Rubes profite d’un changement de ligne pour lancer le palet à Jakub Cik laissé seul devant la cage, qui ne laisse aucune chance à Jérôme Salley et remet les deux équipes à égalité. Le jeu est très ouvert malgré le score de 1 partout. La fin du match se profile, chaque équipe rendant coup pour coup.

Sans vainqueur au terme du temps réglementaire, les deux équipes vont devoir se départager aux prolongations, ce qui n’était pas arrivé depuis plus de 10 ans lors d’une finale des championnats du monde. A la reprise aucune équipe ne semble plier tant physiquement que tactiquement, mais c’est alors que l’arbitre espagnol de la rencontre siffle un accrocher très discutable à l’encontre de Jérémy Laprésa.

Il n’en faut pas plus pour que Patrick Sebek libère les siens après 3 minutes de prolongation et offre à la République Tchèque le titre mondial, et le quadruplé cette saison, après les vétérans, les juniors et les féminines. La France ne peut que laisser couler ses larmes, les tricolores ont tout donné dans cette rencontre, tout fait pour parvenir à ce niveau. L’appui du nouveau coach Geoffroy Tijou a été essentiel, il a su récréer un groupe qui s’était un peu perdu ces dernières années. L’équipe de France est donc vice-championne du monde et peut être fière du parcours réalisé. Après la médaille d’argent des juniors, la France se replace comme une nation forte du roller hockey mondial.

Quelques images du match en vidéo…