IDENTITE

Age: 27 ans
Club : Boussy Roller Club
Spécialités: Solo artistique
Entraîneur : Valérie JOURDAN

PALMARES

CHAMPIONNE DE FRANCE 2015
7e D’EUROPE 2015
16e DU MONDE 2015

ligne_horizontal_ombre

Après un très beau championnat de rance, tu as participé a ton tout dernier Championnat du Monde, comment est-ce que tu as vécu cette dernière étape de ta carrière ?

« La dernière étape de ma carrière… le maitre mot a été « plaisir » afin de profiter de tous les moments de ce championnat du monde. Cette compétition étant difficile, seul l’envie positive et la motivation te permettent de rentrer satisfaite de ton championnat avec les meilleurs souvenirs dans la tête. La saison a été semée d’embûches et je pense que c’est ce qui m’a le mieux préparé à cette dernière compétition. Je suis allée au maximum de mes capacités en alliant au mieux le travail et l’entrainement, participant à toutes les compétitions ainsi que les voyages professionnels… Ainsi, quand tu y es, tout ce qu’il te reste à faire, est de profiter de la compétition dans son intégralité. Avec ta Coach (Valérie) qui est ton binôme sur chaque instant, avec l’équipe de France qui nous soutient sur chaque étape, avec le staff qui nous met dans les meilleures conditions, notre kiné toujours disponible… à travers ce cocon, j’ai plus qu’à profiter de la piste, de chaque entrainement et surtout de ma compétition ! On se prépare pendant un an et tout se joue sur quelques minutes, c’est le côté ingrat de notre sport mais aussi le plus excitant ! La sensation et l’émotion que tu ressens sur ces quelques minutes sont inimaginables, il faut le vivre pour le croire, le ressentir… Je le souhaite à tous les patineurs !!! Ce championnat du monde à Cali a été magique sur tous les plans mais surtout parce qu’il représente le moment le plus important de ma vie de sportive de haut niveau, l’arrêt de ma carrière solo après plus de 17 ans de patinage artistique. J’en profite donc pour remercier toutes les personnes présentes de près comme de loin : famille, Black Rocks, amis français et étrangers, Jahiry et surtout VALERIE !!!

Petite, tu croyais pouvoir atteindre le haut niveau, tu le voulais ?

Petite… ? J’ai commencé le patinage artistique à presque 10 ans et jamais je n’aurai pensé arriver à ce niveau technique et de compétition. Je pense que mon entraineur de l’époque (David Siksik) le voulait plus que moi (hihi). C’est à lui et mon club de Fontenay sous-bois et plus précisément mes dirigeants (Adrienne Thomas et Patrick Ropiquet) que je dois l’élan qui m’a propulsé sur la plus haute marche du podium français ! David a décelé le potentiel et m’a formé techniquement. Patrick et Adrienne m’ont inculqués les valeurs du sport, guidés dans le monde du patinage et soutenus jusqu’au bout. J’ai simplement repoussé les limites et travaillé dur pour atteindre un niveau toujours plus haut. Tu prends conscience que tu peux aller loin lorsque tu repousses tes limites, c’est ce que je préfère dans le sport : le dépassement de soi ! Le patinage te donne la possibilité de te surpasser à chaque instant. C’est avec ma super Coach, Valérie Jourdan que j’ai le plus appris sur moi. C’est avec elle que j’ai construit ma carrière internationale et que je me suis construite en tant que femme, c’est mon repère dans le patinage.

On aimerait voir beaucoup de patineurs avec une longue carrière comme la tienne! Qu’est-ce qui t’as motivé pour continuer si longtemps? Et maintenant, qu’est-ce qui te permet de dire, allez, je raccroche ?

Je pense avoir été bien entourée et c’est pour cela que plusieurs noms ressortent dans mes réponses. Au-delà de la difficile alliance entre les études et le patinage, je me suis accrochée à toutes les étapes scolaires, universitaires et sportives. Tous ces efforts pour obtenir un Master dans la filière de mes rêves, le tourisme et vivre les meilleures expériences de ma vie dans le patinage à la conquête des titres nationaux et sélections internationales. J’ai simplement fait la plus belle rencontre de ma vie dans le patinage et vécu les plus beaux moments jusqu’à en devenir inséparable, vous voyez de qui je parle ? Fréderic Garcia, mon âme sœur. Ses conseils de grand champion m’ont beaucoup faite évoluée, il m’a monté une belle dizaine de programmes qui m’ont emmené en compétition avec beaucoup de style et d’originalité. C’est la personne qui me donne l’envie de patiner et avec qui je peux poursuivre l’aventure du show à fond dans mon groupe Black Rocks. Nous avons partagé le même entraîneur, le même club, les entraînements, les compétitions, les victoires et les déceptions pendant des années… Aujourd’hui, mon travail prend de plus en plus de place et me fait voyager. Ainsi, il devient ma priorité, mon nouveau challenge !!!

RA4_6535Quel est ton plus beau souvenir ?

Mon plus beau souvenir… Mon premier titre de championne de France senior, tout simplement parce que je me suis dit : Enfin ! Un titre très important parce qu’il a été gagné dans le travail et la persévérance donc la victoire est réellement belle.

Mais obligé de se rappeler ce dernier championnat de France qui restera dans ma tête et mon cœur pour toujours. Sur cette épreuve j’ai pu ressentir le soutien de toute la salle présente et de tous mes proches m’ayant permis de me surpasser et ainsi gagner le championnat de France 2015 !!! Merci encore…

Le moins heureux ?

Mon souvenir le moins heureux… je n’ai pas une excellente mémoire, je resterai donc sur une compétition qui m’a beaucoup marquée cette année : la coupe d’Allemagne en mai 2015. Suite à une infection de la cornée (à l’œil), j’ai décidé de tout de même participer à la compétition ne voyant que d’un seul œil… des conditions très difficiles mais une approche de la compétition très « formateur ».

Côté avenir, comment vois-tu les choses, entraîneur ?

Entraineur ? OUI !!! Bien sûr !!! Quoi de plus naturel que de transmettre ce que l’on m’a appris et tenter de faire vivre aux plus jeunes ce que j’ai vécu… J’entraine actuellement dans le club de Brie-Comte-Robert poussé par Agnès, responsable de la section artistique, afin de faire découvrir aux enfants le patinage sur l’ensemble des disciplines existantes. Je souhaite rester dans le circuit et partager avec les futurs champions.

Comment vois tu l’avenir futur du patinage français?

L’avenir du patinage français… difficile car nous sommes encore petits dans le monde du sport mais nous avons les capacités et le talent pour se développer et former toujours plus de champions. Les réalités des conditions d’entrainement, de la formation et du suivi pèsent très lourd et nous voyons bien que les clubs s’accrochent au maximum pour vivre. Peut-être que de nouvelles mains permettraient un nouvel élan pour que la relève soit top ?

Un message aux patineurs français ?

Un message aux patineurs français… soyez persévérant dans le travail pour obtenir le plaisir. Notre sport est plein de ressources qui permettent de se surpasser, choisissez votre discipline et foncez ! Mais plus généralement, je conseille à chacun de bien s’entourer… Pierre de Coubertin, le fondateur des JO modernes a dit : « Si les français savaient le rôle de l’intelligence et de volonté, la part de l’esprit et du caractère dans la plupart des sports ; avec quel entrain ils y pousseraient leurs enfants ! »