A l’occasion de son match de 1/4 de finale du championnat d’Europe U20 à Pully en Suisse, la France s’est qualifiée pour les demi-finales et rencontrera l’Italie ou l’Allemagne vendredi. L’équipe d’Angleterre et son gardien ont été brillants, opposant une résistance incroyable et ne cédant finalement que d’un seul petit but, 3-2

France – Angleterre: 3-2 (1-1)

Le cinq de base de l’entraîneur Stéphane Hérin était classique, composé de Xavier Menguy dans les buts, Bruno et Roberto Di Benedetto, Rémi Herman et Nathan Gefflot sur la piste.

Une première mi-temps à 5 penalties

Le match a débuté par une série des 3 penalties ratés, le premier par Rémi Herman avant la 2ème minute et les 2 et 3èmes par Alexander Mount et Robert Allander aux 13 et 17èmes minutes.

C’est finalement dans les 2 dernières minutes que Givency Tshilombo  et Joshua Branchett, sur penalties toujours, ont scellé le score de la première mi-temps à 1-1. Le gardien anglais Charles Oakes a fait des miracles, empêchant les Bleuets de prendre l’avantage.

Une deuxième mi-temps à suspens

A la 23ème minute, la 10ème faute anglaise dont le CFD a été tiré par Alexander Mount a échoué face à Xavier Menguy et c’est Roberto Di Benedetto qui a doublé en l’espace de quelques secondes, 3-1 suite à un situation confuse devant la cage anglaise et sur le CFD de la 10ème faute anglaise.

A la 27ème minute, Nathan Gefflot a reçu un carton bleu et, cette fois, Alexander Mount n’a pas raté l’occasion de revenir au score, 3-2.

Joshua Branchett a ensuite bénéficié d’un nouveau penalty que Xavier Menguy a maîtrisé (32′) et, cinq minutes plus tard, Roberto Di Benedetto échouait à inscrire le 4-2 qui aurait permis aux supporters de mieux respirer sur la 15ème faute anglaise, sachant que la France en était à 14…

Peu avant la fin du match, Remi Herman et Alexander Mount ont écopé d’un bleu pratiquement simultané sans CFD et à 30 secondes du coup de sifflet final, Bruno Di Benedetto se heurtait au gardien anglais qui, cette mi-temps encore avait fait des miracles pour son équipe qui s’est battue mémorablement. Score final 3-2.

France – Angleterre: 3-2 (1-1)

L’interview de Stéphane Hérin

 » C’était un des matches les plus compliqués dans la préparation mentale.

Jouer l’Angleterre en 1/4 de finale après les prestations faites précédemment, ça ne serait pas facile, il allait falloir se mettre dedans et respecter l’adversaire comme les joueurs auraient dû le faire et comme on leur avait dit de le faire.

Il y a eu un coup de mou, j’espère que cela va servir pour la suite et aider à remporter la compétition L’important c’est la victoire.

Je suis certain que les joueurs vont savoir se reprendre pour la demi-finale car jouer avec le feu, cela peu parfois coûter très cher.

Je tiens aussi à relever la très grande prestation du gardien anglais qui a fait une très grosse partie.

On prend beaucoup de CFD et de penalties, c’est dur à gérer mais le gardien a su en arrêter suffisamment

C’est un problème dans la tête, on a cru que ce serait simple, alors que ça ne l’était pas du tout. J’étais persuadé que ça n’allait pas l’être.

On a laissé une chance à l’Angleterre de pouvoir nous battre et ils auraient très bien pu gagner car ils ont eu aussi beaucoup d’occasions mais, demain, nous seront présent pour la demi-finale. »

Composition des équipes

France

14813518_591168781074832_1305809447_nMarwan Boughani, Xavier Menguy – Tom Mfuekani, Bruno Di Benedetto, Rémi Herman, Givency Tshilombo (19′), Roberto Di Benedetto (25′ 2x), Mattis Rault, Nathan Gefflot, Arnaud Cremese,

Entraîneur: Stéphane Hérin

Angleterre

Charles Oakes, Thomas Allander (C) – Alexander Mount (27′), Harry Chittenden, Robert Allander, William Rawlinson, Joshua Branchett (19′), William Foreman, Marco Giancola, Harry Parfitt

Entraîneur : José Carlos Amaral

Arbitres: Miguel Guilherme e(Portugal) et Filippo Fronte (Italie)