L’équipe de France Féminine Senior participe actuellement au championnat d’Europe Féminin à Matera en Italie. Rencontre avec l’entraîneur Stéphane Hérin…

L’entraîneur et séléctionneur de l’équipe de France, Stéphane HERIN nous a livré ses impressions suite aux deux matchs disputés dans le début de ce championnat.

Cindy LAURENT (CL) : Bonjour Stéphane, nous savons que malheureusement une blessure pour Vanessa DARIBO la prive de championnat d’Europe mais aussi prive l’équipe de France d’une joueuse cadre. Comment s’est déroulée la préparation dans son ensemble?

Stéphane HERIN (SH) : Effectivement la blessure de Vanessa DARIBO « sanka » le dernier jour de la préparation est un coup dur pour elle d’abord (6 mois de convalescence) et pour le groupe.
La difficulté est d’ être capable de se remobiliser et de faire face à la situation.
Pour ce qui est de la préparation nous avons eu cette année 4 semaines de stages et des matchs face aux U20 de la Vendéenne.

CL : L’équipe est jeune et pour plusieurs joueuses, c’est le premier tournoi internationale. Le tirage n’a pas été en votre faveur en commençant par l’Espagne dès le premier match, dans quel état d’esprit avez-vous débuté ce championnat avec le début de cette nouvelle génération de joueuses?

SH : Oui effectivement l’équipe est jeune par force. Ayant hérité de nouveau de l’équipe féminine senior, mon choix était de construire une équipe de France compétitive en me reposant sur les joueuses cadres et incontournables de ces dernières années et d’y intégrer les meilleures jeunes jusqu’à 2017 afin que celles ci soient capables de prendre le relai.
Pour ce qui est de Tatiana MALARD « Tatou » elle a signifié sa volonté d’arrêter sa grande carrière internationale. Pour ce qui est d’Adeline LE BORGNE « Adel » qui avait annoncé la fin de sa participation sous les couleurs tricolores, elle a acceptée ma proposition mais n’est pas disponible pour cette compétition. Quant à Vanessa DARIBO « sanka » nous connaissons tous la raison de son absence et reviendra jusqu’à 2017.
Pour ce qui est du match face à l’Espagne, il nous a été impossible de sortir la tête de l’eau face au pressing tout terrain d’une très belle équipe espagnole.

CL : Le match contre l’Allemagne a été compliqué même si le score ne reflète pas le match, quels ont été les points clefs et qu’est-ce qui a manqué à l’équipe de France?

SH : Pour ce qui est de l’Allemagne, nous avons surtout péché dans le secteur de la finition. Le score ne reflète vraiment pas le déroulement du match et les filles ont su relever la tête et montrer qu’elles méritaient d’être là. Il y a beaucoup de déception suite à ces défaites.

CL : La compétition continue avec en prochaines adversaires les Portugaises, très expérimentées et les italiennes, une équipe jeune et peu connue. Comment allez-vous aborder ces matchs?

SH : Nous allons les préparer comme tous les autres matchs….avec l’envie d’aller au combat pour défendre les couleurs de la France.

Voir notre page consacrée au championnat d’Europe dames de rink hockey 2015

Merci à Stéphane Herin et à l’équipe de France.
Propos recueillis par Cindy LAURENT pour le Comité Rink-Hockey de la FFRS.
Crédit photo – CERH