La France s’incline contre la République Tchèque 4 à 2 après avoir été mené très rapidement au score. Les buts de Laprésa et Langlois, ainsi que la très bonne performance de Roman De Preval dans les cages n’ont pas suffi  à renverser la tendance. Il faudra donc s’imposer contre les Suisses demain pour rester au contact au classement.

Un adversaire bien connu

L’engagement est gagné par les Tchèques, et sur la première frappe, ils ouvrent le score sur une action litigieuse. Renaud Crignier récupère dans la foulée un palet en zone adverse, sans réussite. Le jeu est très ouvert, les deux équipes se connaissent très bien, 7 joueurs tchèques évoluant en France cette saison.  La première pénalité à l’encontre des Français est vite compensée par une seconde pour leur adversaire. Le jeu devient haché, mais les shoots sur la cage française continuent, Roman De Préval sort fermement sa mitaine.

Masson tente sa chance sur un tour de cage mais le gardien de Garges Daniel Brabec veille. Jolan Mogniat Duclot est envoyé en prison pour une obstruction mais les blocs de défenses français tiennent bon.  Les tricolores se montrent trop imprécis en contre, et sur une frappe loupé de Ladonne, Sebek repart dans l’autre sens pour le 2 à 0. La France perd ses duels dans les coins et rend trop de palets pour lui permettre de revenir dans le match.

De nombreuses pénalités

Mené 2 à 0 au retour des vestiaires la France tente de revenir dans le match. Gabillet  perfore la défense mais bute sur Brabec.  Les Tchèques eux profite que Romain Masson aille en prison  pour inscrire le 3 à 0. Le chrono défile sans que la solution ne soit trouvée pour les tricolores. Sebek frappe sur le poteau de De Préval, avant que ce dernier  ne réalise un double arrêt.  Il ne reste que 5 minutes quand Jérémy Laprésa ouvre le compteur tricolore sur une frappe en angle.

Ce rebond est de courte durée, Marek Loskot se joue de la défense française pour finir par dribbler habilement De Préval.  Maxime Langlois aidé de Gabillet offre le second but sur une supériorité. Il reste moins de deux minutes, le duo Bernard Seguy et Goeffroy Tijou fait sortir son goal pour jouer  à 5, et malgré de nombreuses prises de tirs et l’envie tricolore, rien n’y fait, la France s’incline 4 à 2 contre la République Tchèque qui part comme favoris sur cette compétition. Il faudra rebondir contre la Suisse demain, avant la Lettonie jeudi, qui a battu les Suisses 5-2 aujourd’hui.

« On est arrivé avec des bonnes intentions, mais on se fait surprendre un peu vite. Moi je les aide pas sur ce premier but un peu à « la con », après le problème c’est que l’on a un peu subi ce début de match, on a été un peu en réaction, pas assez en action. Après il y avait des bonnes choses, la deuxième mi-temps était beaucoup mieux, mais du coup on a un peu couru après le palet, un peu après le jeu, sur la première on a pas réussi à imposer ce qu’on voulait faire, s’imposer vraiment, et en face quand ils ont le jeu à leur compte c’est fort, donc on se fait sanctionner sur deux trois erreurs mais il n’y a pas tout à jeter loin de la. C’est un premier match, il n’y a rien de fait, rien de dramatique, maintenant faut être en action dès le départ, et 40 minutes, on fera ça pour les prochains matchs ! »