La France s’est imposée pour la première fois dans le mondial 2015 de Rosario face à une très rugueuse équipe Suisse sur le score de 7-1. Dans une rencontre maitrisée de bout en bout les tricolores assurent leur place en play off avant la rencontre contre la Lettonie demain.

Un départ en trombe

Dès le début de la rencontre John Ostre donne le ton, ouvrant le compteur tricolore bien aidé par Laprésa. Dans la foulée Jeff Ladonne lance Laprésa, qui décale pour Jolan Mogniat Duclot, ce dernier concluant superbement cette action collective. Le jeu se durcit ensuite sans qu’aucune des deux équipes ne puisse bénéficier des premiers avantages numériques. Karl Gabillet profite des largesses de la défense Suisse pour le 3 à 0, alors que les Bleus sont en infériorité.

La nouvelle pénalité de Benjamin Tijou n’empêche pas les Bleus complètement libérés de marquer le 4ème but par l’intermédiaire de Jeff Ladonne au terme d’une longue chevauchée solitaire. La réduction du score côté Suisse finit par intervenir en supériorité. Ces derniers ont même l’occasion de doubler la marque alors que Masson se voit infliger une obstruction. Jérôme Salley, titularisé pour la première fois durant ce mondial, sauve à deux reprises le palet sur sa ligne.

Une fin de match gâchée

La seconde période reprend à trois pour les Français qui tiennent leur sujet, puis jouent à nouveau en supériorité. Le duo très en vue Mogniat Duclot/Laprésa offre le 5 à 1 pour la France. Bernard Séguy fait tourner ses lignes alors qu’il ne reste que 10 minutes de jeu. Masson puis Ladonne butent sur le goal Suisse solide. La fin n’est qu’une succession de pénalités, entrecoupée des buts de Crignier et de Mogniat Duclot signant ainsi un triplé. Karl Gabillet est envoyé au vestiaire à quelques secondes de la fin pour une action litigieuse tandis que les arbitres peinent à sanctionner les lourdes charges suisses. Il loupera donc le prochain match.

La France affronte demain la Lettonie pour la seconde place de la poule. Les Lettons ont longtemps fait trembler les Tchèques avant de craquer en fin de partie (5-1). Le match se déroulera à 17h10 (22h10 heure française)

Interview de Maxime Langlois

« Ça a été une grosse partie très physique, surtout sur la fin. On est bien rentré dedans, on les a agressé comme il fallait dès le début, on a pu marquer rapidement, ça nous a un peu libéré et puis à la fin on connait le jeu suisse, on sait comment ils sont quand ils sont menés, ça s’est vu ce soir avec de grosses mises en échec, surtout à 5 secondes de la fin avec une charge dans le dos. Ça fait partie du jeu mais bon, on les a battu et c’est le principal»