La France s’est imposée 6-2 face à la Lettonie dans le dernier match de poule, grâce notamment à un doublé de Renaud Crignier. Cette victoire place les bleus en seconde position de la poule. Ils affronteront l’Italie demain en ¼ de finale à 17h10 (22h10 heure française).

Jolan Mogniat Duclot en Leader

La rencontre démarre avec une bonne nouvelle, Karl Gabillet, sanctionné injustement la veille, peut finalement prendre part à la rencontre après que la commission ait vérifié les images et constaté l’erreur d’arbitrage. Le duo Tijou/Seguy fait, comme contre la république Tchèque, confiance à Roman De Preval pour tenir les cages. La possession en ce début de rencontre est tricolore, sans qu’un réel avantage ne se dégage vraiment. Benjamin Tijou est envoyé en prison pour la première infériorité, que la France tient solidement. Mogniat Duclot, actuel meilleur buteur de l’équipe, trouve d’une habile frappe sous la barre, la solution pour le 1 à 0. Les Lettons, peu enclin à se laisser faire, répondent quelques minutes plus tard sur un rebond. La France se fait même peur quand la Lettonie marque un second but, qui sera refusé pour un joueur dans la zone.

Passé la 12ème minute de jeu, le numéro 8 Letton est envoyé en prison pour la première supériorité des Bleus. Laprésa manque par deux fois son tir avant que Ladonne ne soit fauché devant la cage. La France joue à 4 contre 2 pendant une minute. La Lettonie n’avait pas plié la veille contre la République Tchèque dans la même situation, mais cette fois Renaud Crignier trompe le gardien d’un tir balayé aussi soudain que discret en angle. Les lettons s’énervent et enchainent les prisons. Le trio Laprésa/Mogniat Duclot/Ladonne concrétise une action amenant le compteur à 3-1. La mi-temps intervient après une première période très hachée.

 

Une seconde parfaitement maitrisée

Le match reprend à pleine vitesse le palet passant d’une cage à l’autre, se frottant au poteau. Sur une erreur de placement la Lettonie revient à une longueur. Le capitaine Ladonne se charge de redonner de l’air à son équipe d’une somptueuse reprise en lucarne. La rencontre est très rythmée, pour le plus grand plaisir des spectateurs ayant bravé le froid argentin pour venir voir la rencontre. Renaud Crignier coupe un palet pour la déviation, sans succès. Gabillet est envoyé en prison pour une crosse haute, mais De Préval fait le ménage devant sa cage tandis que Laprésa balade des Lettons désorganisés.

Il ne reste que 8 minutes quand Romain Masson profite d’une incompréhension adverse et envoi le rebond laissé par Gabillet au fond des filets. La France bénéficie d’un nouvel avantage numérique sans trouver de solution. Mais dès la pénalité suivante Renaud Crignier récupère parfaitement la passe millimétré de Karl Gabillet pour le 6ème but des bleus de la soirée.

Interview de Jolan Mogniat Duclot

« On a rencontré une grosse équipe de la Lettonie, très physique, le match a été très haché par les pénalités donc ce n’était pas évident. On a su ne pas baisser les bras et les enfoncer bien comme il faut. On finit avec un 6-2 bien mérité, donc maintenant c’est place au ¼ de finale, c’est le prochain match à penser.»