Paré de blanc pour sa seconde rencontre, l’Equipe de France Junior prend les premiers palets à son avantage.

Mais le jeu reste imprécis, Bastien Chaumet veille devant la ligne de but. Le Mexique, vainqueur un peu plus tôt 3-2 face à l’Argentine, ne laisse rien paraitre coté fatigue. La première pénalité à l’avantage des tricolores intervient après 3 minutes de jeu, mais aucun tir ne trouve le cadre. Lucas Mousset manque d’ouvrir le compteur sur une déviation devant la cage.

Après avoir laissé passer l’orage, le Mexique se montre par deux fois dangereux, et il faut une mitaine ferme de Bastien Chaumet pour maintenir les équipes à égalité. La solution va venir de Louis Duchateau qui, après un parfait repli défensif, vient d’abord trouver le poteau, puis quelques instants plus tard, la lucarne droite d’un tir frappé qui se glisse sous la barre mexicaine. Le jeu reste fluide et propre. Il n’y a presque aucun arrêt de jeu et, alors que l’on se dirige vers la mi-temps, Luis Felipe Zuverza remet les deux équipes à égalité à 46 secondes du buzzer sur un rebond.

 8 minutes décisives

Le discours de Bernard Seguy à la pause a dû passer efficacement dans les oreilles des jeunes bleuets, car il ne leur faut que 28 secondes pour reprendre l’avantage, et tripler le score 37 secondes après par Blanchet et Perrot. Les blancs survoltés montent à 3 et décalent le gardien avant que Thomas Robert ne finisse le travail en cage vide. A l’expérience, les tricolores campent désormais devant la cage mexicaine et trouvent en 3 minutes le moyen de plier le match grâce à 4 buts de Mousset, Godano, Belot et Robert.

La patience des français a payé, ils ont usés leurs adversaires. Si plus rien ne sera marqué durant le reste de la rencontre, l’aisance des français est mise en valeur comme la veille en seconde période. Efficacité défensive comme offensive, les bleuets sont les meilleurs statistiquement dans tous les compartiments du jeu. Mais la véritable première opposition importante aura lieu ce mardi à 14 heures (19 heures en France) contre l’Espagne.  Dans l’autre poule, Les USA réalisent le holp-up en fin de match contre la Suisse tandis que l’Italie réalise l’exploit de tenir tête à la République Tchèque 2-2.