Pour la première fois, toutes les disciplines du Roller organisaient leurs Championnats du Monde en même temps. C’est en Chine que cette première édition a été mise en place et la FFRS avait pour l’occasion prévu une dynamique et une logistique impressionnantes, pour mettre les athlètes dans les meilleures conditions possibles. 

Performances et résultats des derniers mois avant les Roller Games

Les athlètes sélectionnés en Equipe Elite, à eux six, ont obtenus 43 podiums internationaux en trois mois. Mention spéciale pour Zoé Granjon qui en a obtenu 18 sur 20 possibles à elle seule. 

Pierre Célat

« Etant donné l’avancement de deux mois du Mondial , j’ai choisi de sélectionner des athlètes physiquement et techniquement prêts en juin, de manière à n’avoir à me concentrer que sur quelques aspects tactiques, psychologiques et de finition pendant le reste de la saison, alors qu’il m’est arrivé d’autres années de me servir de la saison (et des vacances d’été…) pour espérer améliorer certains points.

Au final, l’Equipe de France a fait une arrivée impressionnante dès les premières compétitions internationales ; une transformation radicale par rapport à novembre 2016 (seulement sept mois plus tôt) où nous n’étions franchement pas au niveau. »

Des résultats mitigés aux Roller Games

Les résultats des Roller Games ne reflètent pas la qualité de cette équipe, et c’est une déception pour les athlètes comme pour le sélectionneur. Une raison principale semble expliquer cet état de faits : la fatigue. 

Aucune saison n’a regroupé autant d’exigences en si peu de temps. Sept compétitions majeures en trois mois, associées à des étapes de présélection et des stages de préparation : la saison a été rude et les corps l’ont payé : les six athlètes ont été blessé dans la saison, et les six avaient au moins une blessure lors du Mondial.

En 2018, Pierre Célat annonce qu’il conservera cette exigence, mais qu’il mettra à disposition des athlètes des outils de préparation pour palier à cette erreur.

Hauteur pure : Maeliss Conan et Florian Petitcollin en argent ! 

C’est sur les épreuves de hauteur pure que les français sont allés chercher des médailles. Maeliss Conan se classe deuxième derrière la sénégalaise Awa Balde. Florian Petitcollin a réussi à battre son record personnel avec un saut à 1m56 mais ce ne fut pas suffisant pour battre le Sénégalais Dame Fall. Le français se classe finalement à la deuxième place.

Un remerciement spécial à Thierry Ménard, Denis Granjon et Frédérique Granjon qui m’ont plus que soutenu dans cette saison d’une lourdeur inimaginable sur le plan administratif et logistique. Sans eux, cette saison aurait été une calamité. 

Et un remerciement aux athlètes qui m’ont suivi en confiance dans cette saison difficile physiquement et mentalement. J’ai énormément apprécié nos échanges et j’ai plusieurs fois été impressionné par leur capacité à rester solides et en cohésion pour l’Equipe, là où toutes les conditions nous poussaient tous à craquer. J’ai été très fier de cette équipe 2017 et je la félicite vivement.