Difficile soirée pour notre jeune équipe de France.

 

Coupe Latine : France 1 – 4 : Italie

 

Une défaite à l’arrière-goût d’amertume

  • 1ère mi-temps

Le cinq de base de Fabien n’a pas changé depuis la veille avec Lilian, Bruno, Anthony, Carlo et Roberto.

Le rythme et l’engagement sont présents dès la première seconde entre ces deux équipes qui sont là pour un seul objectif, battre l’adversaire.

La première alerte en faveur de la France est à mettre sur le compte d’Anthony avec un tir longue distance et les nombreux arrêts de Lilian prouvent la vista italienne tout comme les multiples actions dangereuses de Roberto et Carlo

Pas de chance pour  Roberto et Bruno qui  voient leur tir s’écraser contre les poteaux italiens.(7 et 8ème minutes).

Pire, sur contre-attaque presque dans la foulée, c’est Giulio Cocco qui marque au 2ème poteau,  après avoir contourné la cage de Lilian.

Les Bleus se démènent comme des « beaux diables » pour égaliser et Coco se prend un bleu à 30 secondes de la pause. CFD de Carlo mais le gardien italien Mattia Verona est déjà intransigeant.

Après 2 bleus attribués à Antoine et Alessandro Verona pour une explication confidentielle, Rémi et Roberto  adressent encore des tirs violents en direction du but italien avant la pause.

A la pause : 1/0 pour l’Italie.

 

  • 2ème mi-temps

À la reprise, Fabien aligne pour la première fois Quentin aux côtés de Carlo, Roberto et Rémi.

Hélas, toutes les tentatives d’égaliser en situation de power-play échouent les unes après les autres.

Un peu plus tard, Roberto est plié en deux sur le parquet, mais il se relève. Plus de peur que de mal.

Il reste 10 minutes et sur une faute commise contre Carlo, c’est Rémi qui tire le coup-franc, mais le gardien, décidément en grande forme, le retient des patins.

Une minute plus tard, nouvelle chance de CFD  par Bruno, mais, cette fois, c’est avec la gant que le gardien fait bonne garde.

Hélas encore, pratiquement sur la contre-attaque, la mise est doublée par Alessandro Verona 0-2 alors que, le score aurait pu être à ce moment de la partie être de 2/1 pour les bleus avec un peu de réussite.

Pire, 10 secondes plus tard Carlo reçoit un bleu et Francesco Compagno ne se fait pas prier pour  balancer la balle au fond des filets de Lilian, 0-3.

Les jeunes bleus en blanc à cette occasion, n’ont pas fini de boire la coupe jusqu’à la lie, puisqu’Anthony, qui vient de revenir reçoit directement un rouge très sévère pour coup de crosse, alors que son provocateur s’en tire sans couleur.

Heureusement, la tempête se calme quelques secondes plus tard, et  Lilian  retient un coup-franc tiré par Cocco, puis lors de la 10ème faute italienne, c’est Antoine qui parvient à réduire le score  à 1-3 après avoir feinté le gardien adverse.

Il reste 7 minutes pour tenter d’égaliser, une mission qui n’a rien d’impossible dans le monde du rink où, souvent, les buts s’accumulent les dernières minutes.

Un bleu d’Alessandro Verona permet à Antoine d’aligner un 2ème coup-franc, mais cette fois le gardien italien dit non et c’est sur la la 10ème faute des Bleus que  Francesco Compagno conclut à 1-4 à quelques minutes de la fin du match.

Une défaite à l’arrière-goût d’amertume

  • L’analyse de Fabien

Le résultat de ce soir est très décevant. Nous avons vraiment manqué de réalisme. Le gardien adverse a certes été très bon, mais il y avait la place pour faire mieux.

Le 2ème but italien nous a fait très mal puisqu’il intervient lors d’un temps fort de notre part.

À partir de là, le match a été très haché avec beaucoup de cartons et de fautes. Nous n’avons pas lâché jusqu’à la fin du match mais notre inefficacité sur les tirs de pénalité nous coûte très cher aujourd’hui.

Ce samedi, place au dernier match face au Portugal. Nous devons bien finir la compétition

  • France

Keven Correia, Lilian Debrouver – Anthony Da Costa, Clément Chedmail, Bruno Di Benedetto, Carlo Di Benedetto (C), Roberto Di Benedetto, Rémi Herman, Antoine Le Berre (1), Quentin Podevin

Entraîneur: Fabien Savreux.

  • Italie

Mattia Verona, Michael Saitta – Nicolas Barbieri, Stefano Paghi, Davide Banini, Gulio Cocco (2), Francesco Compagno (1), Davide Gavioli, Andrea Scuccato, Alessandro Verona (C) (1)

Entraîneur: Massimo Mariotti.

  • Arbitres: Raul Burgos (Esp) et Joaquim Pinto (Por).