France – Espagne

L’équipe de France rencontre les vice-champions du monde, l’Espagne, pour le match de la 3ème – 4ème place de cette Coupe des Nations 2017.

 

1ère mi-temps

© Gordon Morrison

Le premier but est français et il intervient seulement 10 secondes après le début du match. Carlo Di Benedetto déborde sur le côté droit de la défense espagnole. Roberto Di Benedetto l’aide en effectuant un bloc réglementaire, ce dernier se retourne et se retrouve seul dans la surface. Carlo Di Benedetto lui effectue la passe, Roberto tire au but et la balle franchit la ligne blanche de quelques centimètres. Les Espagnols s’insurgent mais le but est validé par l’arbitre très bien placé au fond du terrain. 1-0 pour la France.

Dès la deuxième minute de jeu, Raul Marin reçoit la balle derrière le but de Lilian Debrouver. L’Espagnol contourne très vite le but par le côté droit de la défense tricolore, il lève la balle et claque cette dernière dans un petit trou de souris. 1-1.

A la 20ème minute, Enric Torner écope d’un carton bleu. L’Espagne évoluera à 3. Ce carton bleu ne sera pas synonyme de coup franc direct.

Dans ce power play et quelques secondes plus tard, sur une attaque placée, les blancs trouvent la transversale grâce à une frappe à mi-distance. Le match s’emballe et c’est au tour des Espagnols, en infériorité numérique de trouver le montant.

A quelques secondes de la fin du power play, les Français sont en attaque placée. Sur le côté droit, Remi Herman shoot au but mais la balle passe à côté. La balle rebondit derrière le but et Antoine Le Berre, bien placé de l’autre côté, trompe le gardien au premier poteau d’une frappe sans contrôle. Les tricolores repassent devant, 2-1.

 

Mi-temps : France 2-1 Espagne

 

2eme mi-temps

En ce début de seconde période, les Espagnols monopolisent la balle et les Français reculent en défense. Les tricolores subissent les salves des Espagnols mais arrivent à étirer la défense hispanique, sans arriver à trouver la solution pour aggraver le score. Les deux gardiens, Lilian Debrouver pour la France et Xavier Mailian pour l’Espagne sont sollicités et impériaux.

© Gordon Morrison

À la 34ème minute, les Français sont à l’attaque et le pressing haut des Espagnols fait commettre aux tricolores une perte de balle : en tombant, le Français prend la balle dans main. L’arbitre désigne le point de coup franc direct. Raul Marin se présente face au portier tricolore. Il effectue une feinte de shoot, fait un levé de balle et claque cette dernière dans le but. Il permet aux siens de recoller au score 2-2.

 

Sur l’engagement, le capitaine, Carlo Di Benedetto part dans la surface espagnole pour masquer le gardien, tandis que Roberto Di Benedetto frappe sur le côté droit de la défense. Le capitaine français dévie la balle dans le but et bat le gardien. Les blancs repassent devant ! 3-2.

Sur une faute de la défense française à la 36ème minute en haut de la surface, l’attaquant Espagnol joue très vite la faute mais se heurte au portier français. Cristian Rodriguez est attentif dans la surface, il saisit la balle et tir sur la droite du gardien tricolore, qui est battu. Les deux équipes sont de nouveau dos à dos.

Le match s’accélère et les deux équipes enchaînent les attaques. Les fautes d’équipe se multiplient également. Aucune des deux formations n’arrivent à tromper la vigilance des deux très bons gardiens.

A la 42e minute, suite à une faute d’équipe contestée par les blancs, Roberto Di Benedetto écope d’un carton bleu et permet aux Espagnols d’évoluer en supériorité numérique.

Quelques secondes avant la fin du power play, et malgré les nombreux arrêts du portier tricolore, Raul Marin se positionne plein axe en entrée de surface et réalise un shoot qui trompe le gardien français entre son poteau et son gant droit. Les Espagnols passent pour la première fois du match devant au tableau d’affichage.

2 minutes plus tard, sur un dribble de Remi Herman, Enric Torner est battu et commet une faute qui lui vaut un carton bleu. Les blancs ont la possibilité de recoller au score avec ce coup franc direct !

Carlo Di Benedetto se présente face au portier espagnol. Le Français multiplie les crochets mais Xavier Mailian remporte son duel.

Lors de la supériorité numérique, les Français placent le jeu mais le gardien réalise une nouvelle fois des parades et sauve son équipe. Un but sera même refusé à la France, à la stupeur générale. La supériorité numérique des Français se termine sur cette décision arbitrale contestée.

Le match s’emballe de nouveau et les deux formations enchaînent les allers-retours. La France commet sa 10ème faute, synonyme de coup franc direct à la toute fin de match.

Eduard Llamas réalise le coup franc direct en dribblant plusieurs fois le gardien, ce dernier arrête la tentative mais le tireur espagnol reprend la balle en l’air et donne un avantage de deux buts à son équipe. 4-6 pour l’Espagne.

 

Score final : France 4-6 Espagne.

Les Français terminent à la 4ème place de cette Coupe des Nations de Montreux derrière les trois équipes médaillées du dernier championnat du Monde (Portugal, Argentine et Espagne).

 

Match France – Espagne à revoir en intégralité sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=fmGh38Ftjkk