Résultats

  • SA Mérignac : 4 –  2 : Nantes ARH
  • SCRA Saint Omer : 4 –  3 :  RAC Saint- Brieuc
  • RHC Lyon : 1 –  8  : La Vendéenne
  • CS Noisy le Grand : 7 –  9  : US Coutras
  • SPRS Ploufragan : 10 –  3  : HR Aix les Bains
  • AL Plonéour Lanvern : reporté : HC Quevert

Classement

  1. US Coutras : 22
  2. SCRA Saint Omer : 21
  3. RAC Saint – Brieuc : 20
  4. SA Mérignac : 19
  5. HC Quevert : 17 (-1 match)
  6. La Vendéenne : 16
  7. SPRS Ploufragan : 12
  8. CS Noisy le Grand : 10
  9. AL Plonéour Lanvern : 6 (-1 match)
  10. Nantes ARH : 6
  11. RCH Lyon : 4
  12. HR Aix les Bains : 0

SA Mérignac : 4 – 2 Nantes ARH

Mérignac se replace.

 

Ce samedi soir, le championnat reprenait ses droits au SAM roller stadium de Mérignac. Les samistes recevaient Nantes, avec comme objectif une victoire afin de recoller au groupe de tête; mais attention au match piège.

En première période, le SAM impose rapidement son style. Les nantais résistent, plus que bien, puisqu’ils ouvrent le score à la 9ème minute sur contre-attaque. Face à une défense hermétique, les samistes buteront sur le gardien nantais pendant 24 minutes. A force d’abnégation, Fabien Broustaut ouvrira le score pour les bleus et rouges. 1 partout à la mi-temps.
En seconde période, le SAM impose un jeu plus construit, et précis. Le jeune Rémi Herman permettra au SAM de prendre l’avantage une minute après la reprise. Malgré les pénaltys et coup-francs directs manqués, le SAM marquera à 2 nouvelles reprises par Sylvain Lesca et le jeune Antoine Leberre.
 
Après une fin de match saccadée par les fautes et contestations nantaise, ils réduiront le score à la 48ème minute. Au coup de sifflet final, 4 à 2 pour le SAM, mais la seconde mi-temps aurait pu basculée du mauvais coté …
Au final, le SAM se place à la quatrième place du championnat, à 3 points du leader, Coutras. Ceci augure une seconde partie de championnat passionnante
 

SCRA Saint Omer : 4  3  : RAC Saint Brieuc

Duel au sommet

 
Ce serait un match serré, on le savait mais à ce point  c’était peu imaginable ; c’est ainsi que les deux formations sont arrivées au repos sur un score de parité (1-1) ; Valentin  Hervé (17ème) ayant répondu à  Nicolas Guilbert (16ème).Le match était intense, les occasions nombreuses mais les deux portiers efficaces.  
 
C’est même Saint-Brieuc qui va prendre l’avantage par Alexandre Vankammelbecke (1-2,28ème) dans une salle frappée de stupeur. Cela ne durera pas puisque Florent David, d’un tir lointain et rasant égalisera une minute plus tard. Le même F. David, servi par Toni Sero, redonnera de l’air aux Audomarois (32ème).
 
Le SCRA aura l’occasion de creuser l’écart sur la 10ème faute d’équipe des Bretons (33ème) puis sur penalty (38ème) mais Toni Sero échouera sur l’excellent  Xavier Tanguy. Ce ne sera  pas le cas de Marçal Cuenca qui transformera la balle de match à deux minutes de la fin (15ème faute d’équipe).
 
Saint-Brieuc  ne se rendra  pas sans combattre et Felipe Castro réduira la marque 4-3, (49ème)
Un match  très correct entre deux  bonnes équipes qui  méritent leur classement et qui ont offert un excellent spectacle très apprécié.

RHC Lyon : 1 – 8   La Vendéenne

La Vendéenne supersonique.

Lyon, toujours en difficulté sur le plan défensif se devait de resserrer les rangs face à la puissance offensive des vendéens.

La première mi-temps fut assez équilibré malgré l’ ouverture du score par Carlo Di Benedetto (8’13 »), les lyonnais tenaient tête à leurs adversaires et se dirigeaient vers la mi-temps sans avoir encaisser de buts supplémentaires.

Le gardien Lyonnais y étant pour beaucoup…

Hélas un relâchement total de la défense allait permettre aux visiteurs de transformer en buts deux belles actions, Carlo Di Benedetto à la conclusion (23’10 ») puis Nathan Gefflot (23’37 »). Les lyonnais étant déjà à 10 fautes d’équipe…

Au retour des vestiaires, les lyonnais réduisaient le score par Maé Brenas (34’16 ») Ce but pouvait relancer l’équipe locale. Il n’en a rien été, au contraire, les joueurs locaux, au lieu de s’organiser collectivement, produisaient des actions individuelles mettant en grand danger leur gardien, pourtant auteur de multiples parades.

Du coup, sur des contre attaques rondement menées, les vendéens allaient durcir le score en trois minutes…

Se présentant souvent à deux ou à trois  face au portier local, ils marquent, Carlo faisant des misères à son gardien ‘ partenaire de l’équipe de France (36′, 37′, 38′), Roberto  Di Benedetto y va également de son but (37’20 ») puis Nathan Gefflot (40’).

8/1 à 10′ de la fin. Heureusement, Lilian Debrouver, nullement découragé se révolte et ne permettra pas aux joueurs adverses de marquer de nouveau, il effectue une énorme fin de match…

Dur Dur pour les lyonnais mais face à la vitesse et à la technique vendéenne, samedi du côté de La Duchère, il n’y avait pas photo…

A la fin de la rencontre, l’ensemble des jeunes médaillés en Equipe de France (U17 et U20) ont été honoré. Une petite réception a suivi. Moment d’échange et de convivialité apprécié par tous. C’est aussi cela, le sport.

CS Noisy le Grand : 7 –  9  :  US Coutras 

Festival offensif.

L’équipe de la banlieue parisienne recevait un sérieux prétendant au titre de champion de France aux Yvris.

La première mi-temps allait être sous le signe des buts : 9 au total.

L’équipe girondine est toujours la plus productive en buts de la N1 Elite. Le premier acte de la rencontre allait le confirmer : 6 buts marqués Alberto Morales ouvre le score (3’48 ») puis Nicolas Fernandez quatre fois (9’20 », 14’04 », 17’57 », 22’14 ») Pablo Gonzales (21’46 »), l’équipe Noiséenne a le mérite de s’accrocher et de réduire les score par 3 fois, Ruben Martins (10’18 ») et Anthony Da Costa (11’18 » et 22’22 »

Que de buts mais avantage de 3 buts pour l’équipe coutrilonne. 6/3 à la pause.

En seconde période, à force de volonté et de  détermination l’équipe de Noisy va recoller au score…

Anthony Da Costa (29’05 ») puis Ruben Martins ( 29’33 ») puis Sergi Barre (33’11 »). C’est chaud pour les visiteurs…

Un but contre son camp ??? du gardien va les délivrer (35’03 ») non car  Ruben Martins égalise, il reste 13 minutes.

L’équipe girondine arrive néanmoins à s’en sortir, on ne sait comment,  et marque par Nicolas Fernandez ( 44’03 ») et par Alberto Morales en toute fin de match (49’17 »).

SPRS Ploufragan : 10  – 3  HR Aix les Bains

Il pleut en Bretagne ? Il pleut des BUTS ….

L’équipe des Alpes, toujours lanterne rouge surprend d’entrée les joueurs locaux et ouvre le score par Guilem Col (1’27 »), les bretons réagissent rapidement et marquent par deux fois, Clement Chedmail ( 4’10 ») et Rui Cova (5’02 ») mais Joan Mangas Coll redonne des couleurs aux Aixois (11’24 » et 15’39 »). Avant la mi-temps l’équipe de Ploufragan va réussir à égaliser et même reprendre l’avantage, Rui Cova ( 20’49 ») et David Abreu ( 23’25 ») 4/3.

A la reprise, les bretons vont réciter leur jeu et marquer à 6 reprises face à des joueurs adverses totalement muets sur le plan offensif.

Rui Cova très à son avantage (28’06 », 34’18 », 35’32 », 48’24 »), Romain Planque ( 42’50 ») et enfin Clément Chedmail  ( 49’50 »).

Au final : 10/3.

La dernière rencontre : Plonéour-Quevert n’a pas pu se dérouler suite semble-t-il à des problèmes de piste.