Ewen Fernandez sur le toit du monde, Elton De Souza en bronze

 

 

C’était la dernière course du championnat, et elle nous a donné encore une immense joie. Ewen Fernandez est devenu champion du monde du marathon en 1h00’44, à 42km/h de moyenne donc : il a franchi la ligne tout seul, comme un « grand » du patinage de vitesse !

 

Pour couronner le tout, Elton De Souza termine troisième de l’épreuve, finissant deuxième du sprint du peloton derrière Julio Morena (Venezuela), un peu moins d’une minute derrière Ewen Fernandez. Chapeau bas à Elton également, qui est parvenu à tirer son épingle du jeu au sein d’une meute d’une quarantaine d’unités.

 

Les deux compères nous habituent au fil des ans à aller chercher des médailles sur la distance du marathon dans la plus prestigieuse des compétitions. Ils étaient déjà montés sur le podium en 2014 à Rosario : Ewen y finissait deuxième derrière Alexis Contin et Elton De Souza troisième. C’est dire la constance dans le niveau qu’affiche cette équipe de France.

 

Dans la catégorie des Juniors hommes, Quentin Giraudeau prend une belle médaille de bronze, à la lutte dans le sprint du peloton. Sebastian Paredes (Venezuela) s’impose en 1h02.50 devant Renato Campana (Equateur). Timothy Loubineaud termine quant à lui dixième, dans le même temps.

 

A l’issue de ce championnat du monde de Kaohsiung, la France est devenue troisième nation mondiale avec 4 médailles en or gagnées par ses athlètes, 8 en argent et 3 en bronze, soit un total de 15 médailles. Les indéboulonnables Colombiens et les Sud-Coréens caracolent en tête.

 

Crédit photo : FIRS