A l’occasion de son match de 1/2 de finale du championnat d’Europe U20 à Pully en Suisse, la France s’est inclinée contre l’Italie sur but en or. Après avoir été menée 2-0, l’Italie est revenue à 2-2, la France ne pouvant plus développer son jeu normal, très longtemps sous la menace des 8 puis des 9 fautes.

 

France – Italie: 2-3 sur but en or (2-1) (2-2)

 

Première mi-temps

Le cinq de base de l’entraîneur Stéphane Hérin  était classique, composé de Xavier Menguy dans les buts, Bruno et Roberto Di Benedetto, Rémi Herman et Nathan Gefflot sur la piste

Le match a débuté de façon équilibrée et rapide, et c’est Roberto Di Benedetto qui a ouvert la marque après 9 minutes puis à doublé sur un exploit personnel en descendant de la zone de défense au but adverse, 2-0 à la 14ème minute. En parallèle le compteur des fautes françaises est monté jusqu’à 6 à la 16ème minute, avant que Francesco Compagno réduise la marque à 2-1 à la 18ème minute. Avant la pause, le compteur des fautes tricolores n’avait pas fini d’évoluer montant à 8, celui des Italiens étant à 2.

 

Deuxième mi-temps

Après la reprise, un penalty sévère a été sifflé contre la France à la 29ème minute, penalty que Francesco Compagno s’est chargé de régler, égalisant à 2-2. Les fautes sont encore montées à 9, mais un penalty français n’a pas permis à Roberto Di Benedetto de battre le portier italien et de redonner un peu d’air à ses couleurs à la 35ème minute. C’est ainsi que la fin du match a été sifflée sur le score de 2-2, impliquant des prolongations de 2 x 5 minutes, mais après 3 minutes, Francesco Compagno inscrivait le but en or tout en signant un hat-trick et propulsait son équipe en finale contre le Portugal.

 

L’interview de Stéphane Hérin

C’était un match très équilibré, les deux équipes ont fait un très beau jeu, nous avons su être très agressifs défensivement. Le problème c’est qu’on se retrouve à 9 fautes trop rapidement en 2ème mi-temps, ce qui ne nous permet pas de percuter, de provoquer ou d’être encore un peu plus agressif en récupération de balle. Après, c’est un match qui peut tourner dans un sens comme dans l’autre. La différence sur cette partie, c’est l’efficacité. Il y avait une balle à mettre, c’est eux qui l’ont mise ce soir.

Maintenant il va falloir relever la tête très vite pour jouer et aller chercher la médaille de bronze demain contre l’Espagne.

Si je suis satisfait de mon équipe ?  Du jeu, oui. Après, quand on perd le match, on peut toujours faire plus, faire d’autres choses. Oui, je suis satisfait du comportement qu’ils ont eu sur le terrain. Ils ont respecté les consignes à la lettre mis à part marquer les occasions. Bien sûr j’aurais été encore plus satisfait en cas de victoire, mais c’était très équilibré comme partie.

 

France – Italie: 2-3 sur but en or (2-1) (2-2)

France

Marwan Boughani, Xavier Menguy – Tom Mfuekani, Bruno Di Benedetto, Rémi Herman, Givency Tshilombo, Roberto Di Benedetto (9 et 14′), Mattis Rault, Nathan Gefflot, Arnaud Cremese,

Entraîneur: Stéphane Hérin

Italie

Bruno Sgaria, Mattia Verona (C) – Alberto Greco, Nicolas Barbieri, Davide Nadini, Francesco Compagno (19, 35 et 43′), Davide Gavioli, Andrea Fantozzi, Filippo Zambon, Giacomo Maremmani

Entraîneur: Massimo Mariotti

 

Arbitres: Sergi Mayor (Espagne) et Miguel GuilHerme (Portugal)