Les faits marquants : Quévert et Plonéour-Lanvern remportent leur derby breton. La Vendéenne stoppe l’embellie mérignacaise. St Omer et Coutras brillent en déplacement.

Résultats

  • LA VENDEENNE : 9 –   SA MERIGNAC : 4
  • BIARRITZ OL   : 2 –     US COUTRAS : 6
  • RHC LYON       : 4 –     SCRA ST OMER : 7
  • SPRS PLOUFRAGAN    : 3 – CS NOISY LE GRAND : 3
  • AL ERGUE GABERIC : 2 – AL PLONEOUR LANVERN : 8
  • HC QUEVERT  : 4 – RAC ST BRIEUC : 2

Classement

1 HC Quévert, 9 pts

2 SA Mérignac, SCRA St Omer, 6 pts

4 US Coutras, 5 pts

5 RHC Lyon, La Vendéenne, AL Plonéour-Lanvern, 4 pts

8 Biarritz Ol, CS Noisy Le Grand, RAC St Brieuc, 3 pts

11 SPRS Ploufragan, 2 pts

12 AL Ergué Gaberic, 0 pt

[divider]LA VENDEENNE : 9 –   SA MERIGNAC : 4

La Vendéenne gagne avec la manière

1ere victoire de l’année pour la Vendéenne contre une belle équipe bordelaise qui aura tenue la 1ere mi-temps avec un score de 2-1 à la pause. La 2è mi-temps sera pour le compte des rouges et noirs avec de très beaux buts, notamment des exploits individuels des frères Di Benedetto.

Mérignac ne baisse pas les bras et essaie de revenir dans la partie en marquant sur coup franc direct par Sylvain Lesca et sur penalty par Rémi Hourcq mais Borja Lopez redonne de l’avance à son équipe en marquant coup sur coup à la 43è et 44è. Mérignac marquera un dernier but à la 49è mais cela ne changera rien au tableau d’affichage.

Belle et précieuse victoire pour les Vendéens qui méritent cette victoire sur l’ensemble de la partie.

[divider]BIARRITZ OL : 2 – US COUTRAS: 6

Une victoire sans concession.

Les Coutrillons se rendent à Biarritz, déterminés, la rage au ventre, pour aller chercher leur première victoire de la saison, après 2 matches nuls. Les hôtes biarrots organisaient « leur journée portes ouvertes » pour l’occasion et l’ambiance est chaleureuse.

Mais une fois dans l’arène, la lutte entre les deux formations est rude. Les coutrillons dominent le début de partie, se procurant de belles occasions. Il faut pourtant attendre la fin du premier quart d’heure de jeu pour que les girondins ouvrent le score grâce à Rémi Lasnier (0-1, 15′). Le gardien coutrillon Lionel Ferret stoppe un pénalty sur l’action suivante.

L’équipe semble libérée et dans la minute suivante, Alberto Morales porte la marque à 0-2, 16′. Tout semble bien parti pour les girondins, mais Biarritz revient au score (1-2) sur coup franc direct après un carton bleu reçu par Loic Ducourtioux. La mi-temps est sifflée sur ce score de 1-2, en faveur de Coutras.

Coutras reste maître du jeu en début de deuxième période et Alberto Morales inscrit son deuxième but de la soirée (1-3, 34′). Biarritz n’abdique pas et réduit à nouveau le score (2-3, 43′). Solides en défense, les coutrillons vont prendre définitivement le dessus dans les cinq dernières minutes. Le capitaine Loïc Ducourtioux inscrit un doublé (2-4, 46′ et 2-5, 48′) et Esteve Pujals clôt le score (2-6) à deux minutes de la fin.

Une belle victoire pour Coutras sur le tombeur de St Brieuc, qui remonte à la 4è place du classement.

[divider]RHC LYON : 4 -SCRA ST OMER: 7

Lyon restait sur deux bons résultats et St Omer devait se rassurer en terre lyonnaise.

Le match débutait sur un bon rythme, les deux équipes cherchaient l’ouverture, sans succès, les deux gardiens veillent. Puis Toni Sero commence son festival. Sur une action personnelle, toute en vitesse, il vient tromper le jeune gardien lyonnais (0-1, 11’29 ») ; il récidive deux minutes plus tard en concluant un contre très efficace.

Le score à la pause est 0-2. Durant cette période les cartons pleuvent (3 côté audomarois, 1 côté Lyon). Dommage que l’équipe lyonnaise ne profite pas de ses supériorités numériques, à la fois sur les CF Directs et dans le jeu.

La seconde mi-temps reprend sur un rythme plus élevée. Les lyonnais poussent et marquent par Loïc LE MENN (1-2, 29’30 »), le public vibre mais rapidement Gérard Texido redonne 2 buts d’avance à son équipe (1-3). Lyon n’abdique pas et revient au score sur un coup franc direct bien exécuté par Erwan Debrouver (2-3, 34’32 »). Les lyonnais y croient mais les joueurs de St Omer sont très réalistes devant la cage, Toni Sero marque de nouveau (2-4, 35’44 »). Loïc Le Menn redonne l’espoir (3-4, 38’12 »). Malheureusement, une mésentente lyonnaise sur une relance offre une occasion rêvée à Cirilo Garcia qui ne se prive pas de marquer (3-5, 38’29 »).La fin de match permet à Aymed Baka de réduire les score (4-5, 42’23 »). Les audomarois gèrent, font peu de fautes, à l’inverse de leurs adversaires. Toni Sero s’offre son quadruplé (4-6, 44’29 ») et Luis Minuzzi pratiquement au buzzer permet à St Omer de gagner par trois buts d’écart (4-7, 49’58 »).

Côté lyonnais : des regrets, un manque d’efficacité sur certaines phases offensives, une rigueur défensive absente enfin de match et une indiscipline qui coûte cher. A méditer pour les prochains matches…

Côté audomarois, St Omer s’est rassuré, un collectif très solide et une forte efficacité offensive, Toni Sero y est pour quelque chose.

[divider]SPRS PLOUFRAGAN : 3 – CS NOISY LE GRAND : 3

Les Ploufraganais arrachent le nul !

Menés 0-2, puis 1-3, les locaux ont trouvé les ressources mentales et physiques pour égaliser. Le tableau d’affichage s’est débloqué après la pause et une première mi-temps cadenassée. Dès les premières secondes de jeu, les deux équipes se révèlent bien en place. Les locaux se procurent des situations chaudes.

Côté breton Romain Planque échoue sur la transversale, David Abreu sur le poteau, côté francilien Thomas Buanec s’impose sur des essais d’Anthony Weber et Mathias Narce Et quand leur défense est prise à défaut, les deux portiers, Thomas Buanec et José Matilla, brillent. 0-0 à la mi-temps.

Au retour des vestiaires, les Noiséens trouvent la solution avec un tir en pivot d’Anthony Da Costa à ras de terre (0-1, 32′) et par Marcio Fonseca (0-2, 33′). En infériorité numérique, le capitaine Mathieu Ruckebusch réduit le score (1-2, 39′).

Mais le noiséen Julien Dupré, sur coup franc direct, aggrave le score (1-3, 39’). Nullement découragés, les bretons réagissent par David Abreu (2-3, 42’). A 2 mn de la fin, Joao Patricio écope d’un carton rouge : le noiséen Anthony Weber, chargé du coup franc direct échoue sur Thomas Buanec et David Abreu, récupérant la balle détournée, s’échappe et égalise d’un tir levé magnifique (3-3, 49′).

Ploufragan arrache un 2è nul alors que pour Noisy en est à 3 sur 3 rencontres !

[divider]AL ERGUE GABERIC : 2 – AL PLONEOUR LANVERN : 8

Le derby pour Plonéour !

A aucun moment, les gabericois n’ont maitrisé la rencontre, face à d’opportunistes voisins bretons.

D’autant plus qu’après un quart d’heure de jeu, ils sont menés de 3 buts, œuvre de Miguel Gomes 2 fois et d’Ewen Lefebvre (0-3, 16’). Pire scénario, puisque Ricardo Antunes rate un penalty alors que Marcos Pinto, ancien gabéricois, les accable à la fin de la 1è période (0-4, 24’).

La 2è période est un calvaire pour Ergué-Gabéric. Paul Corlay marque sur pénalty (0-5, 28’). L’addition est lourde, alors qu’il reste encore du temps de jeu. Les hôtes réagissent et marquent 2 fois par Ricardo Antunes 5 mn plus tard, mais le visiteur André Ramos s’était distingué (2-6, 35’).

Puis, ce dernier, intenable, conclut sur contre-attaque de (2-7, 40’). A la fin de la rencontre, Daniel Santos pétrifie la défense gabéricoise, alimentant une fois de plus le tableau d’affichage (2-8, 50’).

Plonéour, intraitable, survole ce derby breton.

[divider]HC QUEVERT  : 4 – RAC ST BRIEUC : 2

Le derby pour Quévert !

Chaud derby à Quévert. Le début du match voit le gardien quévertois Carles Cantareo briller dans sa cage sur des assauts de brillants briochins comme Mario Rodriguez, Anthony Le Roux et Wilfried Roux.

Mais assez rapidement, Quévert, par Guillen Ribot, d’un tir pleine lucarne, ouvre le score (1-0, 8’). L’équipe quévertoise est lancée et fait briller désormais le gardien briochin Xavier Tanguy sur des assauts de Sébastien Furstenberger et Ronan Ricaille.

Malgré de bonnes offensives des 2 côtés, le score est de 1-0 à la mi-temps.

La 2è période débute sur le même scénario : St Brieuc pousse, Quévert réplique, mais aucun but n’est marqué. Cette fois, après 8 mn de jeu, c’est le jeune visiteur Antoine Le Berre, d’une belle balle levée, qui égalise (1-1, 33’). Quévert réagit par Maxi Oliva (2-1, 35’) et par Pablo Saavedra (3-1, 36è). Les situations sont chaudes de chaque côté : St Brieuc réduit le score par Mario Rodriguez (3-2, 42’) mais Quévert, par Sébastien Furstenberger soulage les siens (4-2, 46’)

Quévert a montré de plus belles dispositions que St Brieuc, qui n’a pourtant pas démérité.