Résultats

  • Nantes ARH : 4  US Coutras : 5
  • SA Mérignac : 4  AL Plonéour Lanvern : 3
  • SCRA Saint Omer : 6 SPRS Ploufragan : 2
  • CS Noisy le Grand : 7  HR Aix les Bains : 5
  • RAC Saint Brieuc : 6  RHC Lyon : 0
  • HC Quévert : 3  La Vendéenne : 5

Classement

  • 1) RAC Saint Brieuc : 7 (+7)
  • 2) SA Mérignac : 7 (+2)
  • 3) US Coutras : 6 (+8)
  • 4) SCRA Saint Omer : 6 (+5)
  • 5) CS Noisy le Grand : 6 (+3)
  • 5 ) HC Quevert : 6 (+3)
  • 7 )AL Plonéour Lanvern : 4 (0)
  • 7) La Vendéenne : 4 (0)
  • 9) Nantes ARH : 3 (0)
  • 10) SPRS Ploufragan : 3 (-4)
  • 11) RHC Lyon : 0 (-11)
  • 12) HR Aix les Bains : 0 (-13)

Nantes ARH : 4 – US Coutras : 5

Le Croissant accueillait Coutras pour la troisième journée du championnat de Nationale 1 élite.
En première mi-temps les deux équipes offraient un très beau jeu. Coutras était plus dangereux avec des contres très rapides, mais les défenses et les gardiens bloquaient toutes les attaques et tout le monde rentrait au vestiaire sur un score nul 0 à 0.

La deuxième mi-temps reprenait sur le même rythme et c’est sur penalty que le match allait monter d’intensité. Coutras prend l’avantage 1 à 0(Loïc Ducourtioux 29’50 »).

Le Narh accélère son jeu mais c’est Coutras qui aggrave le score 2 à 0(Nicolas Fernandez 36’18 »). Le Narh réagit aussitôt et revient à 2 à1(Baptiste Péaud 36’28 ») puis égalise 2 à 2(Benoît Loger).

Le Narh y croit. Le jeu se débride encore d’un cran et Coutras plante une nouvelle banderille 3 à 2(Alberto Morales).

Quelques cartons bleus viennent sanctionner les deux équipes mais aucune n’en profite pour marquer. Le Narh égalise enfin 3 à 3 (Thomas Boucher 46’33 »).

C’est là que Coutras exploite deux erreurs de défense : 5 à 3(Nicolas Fernandez et Jérôme Lafourcade 47’04 » et 47 »59 »), il reste 2 minutes à jouer mais une dixième faute d’équipe est à prendre pour le Narh. 1min19 de jeu, Le Narh obtient son coup franc direct mais ne le concrétise pas. But pour le Narh ! 5 à 4(Yves Piro), il reste 38 secondes…c’est trop tard.
Le Croissant a pu assister à une très belle rencontre. Une deuxième défaite d’un seul but pour le Narh. C’est certes 0 point mais le groupe montre clairement qu’il faudra compter sur lui cette saison dans l’élite. Le Narh se classe 9ème à l’issue de cette journée.
Prochain match pour le groupe : la Coupe de France, 1/16ème de finale, le samedi 24 octobre contre le Poiré, (au Poiré)
En ouverture, la N2 du Narh remporte on match contre Gleizé 8 à 4. 2 matchs, 2 victoires et deuxième du championnat.

SA Mérignac 4  – AL Plonéour Lanvern : 3

Après la victoire acquise à l’ énergie face à St Omer samedi dernier, les samistes n’ont pas intérêt à s’installer confortablement dans le « canapé » de récupération.

Le coup d’envoi est donné par les visiteurs. A la première prise de balle, les samistes, loin d’être endormis, impriment un rythme effréné mais qui n’effraie pas les adversaires. En effet, les diables rouges, loin d’être décontenancés, répliquent avec beaucoup d’énergie, notamment par leur capitaine Pol Corlay.
Certes, Rémi Herman, le magnifique, multiplie les coups de boutoir bondissants, mais Fabien Broustaut à la conclusion frappe de peu à côté. Tour à tour, Sylvain Lesca (3ème) trouve le poteau, puis Rémi Hourcq (6ème) combatif comme à l’accoutumée, puis Olivier Lesca (7ème) butent sur un excellent gardien Sylvain Cheze (et pourtant debout dans ses rollers). De l’autre côté, Pierre Lucas (9ème) échoue sur un réflexe spontané et efficace de Loïc Chibois.

Le SAM ouvre la marque

Et d’un seul coup, il y a ce somptueux geste de Rémi Herman (12ème) qui depuis largement l’intérieur de son camp ajuste un « caramel » (genre fusée fulgurante) qui vient se loger dans la cage puisque sans aucun doute dévié par Alexandre Martinho Silva. 1 à 0.
Quelques secondes plus tard, (13′ 33″), les visiteurs très combatifs, y vont à la manœuvre et au terme d’une action vivement et intelligemment menée, égalisent par le voltigeur Pierre Lucas. 1 à 1. Puis Pol Corlay (19ème) en position favorable et esseulé, ne concrétise pas en échouant sur le brillant Loïc Chibois.

La rencontre est plus équilibrée. En tous cas, les « rouges » restent au « vert » de la relance et à toutes pompes foncent vers le but samiste par Pol Colay (21ème) et Marcos Pinto (22ème), mais Loïc Chibois est à la parade une nouvelle fois. Mérignac est aux abois et sans crier garde, il faudra rudement réagir dans le second temps pour venir à bout de l’adversaire. Loïc Chibois additionne les arrêts salvateurs. Mi-temps 1 à 1.

Une seconde mi-temps très disputée.

La seconde période débute tambours battants et les samistes, sans doute un peu sermonnés durant la pause, se réveillent et avec vigueur et intensité vont scorer. C’est l’international Fabien Broustaut, très opportuniste, qui va opérer sur une magistrale action personnelle (27ème). 2 à 1.

Antoine Leberre et Alexandre Martinho Silva, en duo, bousculent la défense visiteuse, bien aidé par Rémi Herman. Les Bigoudens réagissent par Pierre Lucas (35ème et 36ème) qui met sur le poteau d’abord puis dans les gants du remarquable Loïc Chibois, auteur d’un sans faute. Comme son vis-à-vis adverse.

Le retour en force des trois frères Lesca redonne encore plus de force dans la bataille engagée notamment défensivement. Il faut aux samistes passer à la vitesse supérieure sans quoi, ils ne sont pas à l’abri d’un revers à domicile. Ce sentiment qui circule dans les rangs du public s’avère assez réel, d’autant que les Diables rouges ne lâchent pas prise, loin s’en faut, en exerçant un pressing fort. Pol Corlay met sur le poteau d’un tir soudain et pourtant bien ajusté (34ème).

Ces visiteurs bénéficient d’un pénalty que transforme avec astuce Duarte Neto Delgado (45ème). 2 à 2. Rémi Hourcq est sanctionné très sévèrement d’un carton bleu. Les 5 dernières minutes sont tendues. Les visiteurs prennent l’avantage (46ème) par Pierre Lucas, auteur d’une action tranchante. 2 à 3.

Rémi Herman (47ème), tel un « tarzan » virevoltant égalise sur une cavalcade personnelle. 3 à 3. Puis, ce dernier récidive sur un boulet magistral du centre du terrain de jeu (48 ème). 4 à 3. Ce sera le score final de ce match haut en couleurs et rebondissements. C’est du délire au sein des supporters samistes. Vivement le prochain rendez-vous qui sera aux teintes européennes.

SCRA Saint Omer : 6  – SPRS  Ploufragan : 2

C’est timidement que les Audomarois ont commencé la partie, la déconvenue du match à Mérignac et l’absence de Toni Sero, suspendu expliquent ce début en demi teinte d’autant que Ploufragan restait sur un succès face à La Roche. Ce sont les Bretons qui vont ouvrir la marque sur pénalty par David Abreu(6ème) mais le SCRA par son capitaine Florent David va vite égaliser (1-1,11ème). Quentin Podevin va ensuite donner l’avantage aux locaux en inscrivant le premier but en N1 de sa jeune carrière(16ème). Un carton bleu reçu par M. Le Roux donnera l’occasion à D. Abreu de revenir au score mais il ne le marquera pas et N. Guilbert fera de même pour le SCRA. En confiance, Q. Podevin va doubler son total personnel en mystifiant Olivier Gélébart (23ème) tandis que sur la 10ème faute d’équipe des Bretons, Florent David se jouait du portier visiteur (23ème) pour faire afficher 4-1 à la pause.
Au retour des vestiaires, la 10ème faute d’équipe sera sifflée contre le SCRA mais Thomas Buanec se rappellera au bon souvenir de ses anciens coéquipiers en se montrant intraitable. Il ne pourra rien cependant sur le tir puissant de D. Abreu pour un 4-2(37ème) redonnant espoir aux visiteurs.

Les Audomarois vont repartir à l’assaut et si Marçal Cuenca ne marquera pas son coup franc direct, Florent David fera afficher le 5-2 (40ème)synonyme de victoire probable. Quentin Podevin décidément dans un grand soir va signer son troisième but personnel et sceller le sort de la rencontre sur un 6-2(41ème) plus qu’encourageant.

Un seul regret pour les Audomarois : n’avoir pas su transformer les nombreuses pénalités octroyées.
CS Noisy le Grand : 7 – HR Aix les Bains : 5
En match d’ouverture, notre N2 passe à côté de sa 2ème période et se fait rattraper par une équipe qui n’a jamais lâché prise, bravo à Quintin, score final 7/7.
Public clairsemé ce soir en tribune, vacances et ¼ de finale en coupe du monde de rugby… Merci aux Los Tigres présents qui ont vaillament encouragé nos équipes tout de même.
Les absents auraient dû choisir le rink, la victoire était au rendez-vous !

Les Noiséens démarrent le match avec envie et vitesse et Ruben Martins ouvre le score dès la 2ème minute. Noisy domine et Aix résiste bien, se créant des situations dangereuses également, mais la maladresse dans le dernier geste et le talent des gardiens laisse le score à 1/0 pendant 10 minutes.
C’est Loïc Lemen qui égalise en arrivant lancé au 2ème poteau pour reprendre une belle passe de son coéquipier. Mathias Narce redonne l’avantage à Noisy en réussissant à pousser la balle dan la cage sur un beau plongeon. Anthony weber rate ensuite un pénalty mais se rattrape dans un deuxième temps et Marcio Fonseca trompe lui aussi Ignacio Fernadez en reprenant une balle repoussée par le goal aixois. Le trou semble fait mais Brendan Gadonna parvient à tromper Juan José Matilla sur un tir lointain sour la barre. La pause arrive sur le score de 4/2 et 7 fautes d’équipe de chaque côté.

Dès la reprise c’est Julien dupré qui marque en reprenant une balle repoussée par le portier aixois et juste après Loïc Lemenn marque lui aussi sur une action similaire. Noisy rate encore un pénalty et Joan Magas Coll permet à son équipe de recoller au score en trompant le gardien noiséen sur un tir lointain.

Les 10èmes fautes d’équipe arrivent mais Keven Correia repousse le CFD tout comme Timothée Riotton ensuite. C’est Kévin Chevalier qui redonne un peu d’air aux locaux par une reprise sans contrôle d’une belle passe de Julien Dupré en contre attaque. Puis Anthony Da Costa porte l’écart à 3 buts en partant de son camp, lancé plein axe et finissant par un magnifique levé de balle reprise, le public exulte ! Loïc Lemenn obtient intelligemment un carton bleu pour Anthony Weber, Keven Correia repousse une nouvelle fois le CFD mais les aixois marquent sur l’infériorité numérique par Simon Perrot. Noisy gère bien les 2 minutes restant et scelle sa victoire sur le score de 7/5.

Fait rare, les 7 joueurs de champ de Noisy ont marqué chacun un but ce soir, un grand bravo au groupe pour cette première victoire à domicile et ce beau début de saison.
Aix n’a pas démérité non plus, bonne continuation aux savoyards.
La semaine prochaine place à la coupe de France, Noisy se déplace chez le voisin Fontenay, venez nombreux les supporter.

RAC Saint Brieuc : 6 – RHC Lyon : 0

Les Lyonnais se déplaçaient en terre briochine avec l’espoir de faire un bon match et de limiter les dégâts.
Actuellement en difficulté au niveau effectif, ils doivent faire le dos rond en espérant des jours meilleurs.
L’entame de match et la première mi temps allait se révéler très difficle, een accumulant des erreurs défensives notoires, les gones allaient encaisser pas moins de 5 buts : Wilfried Roux, Valentin Hervé (2 fois) Felipe Castro, Jocelyn Tanguy, l’addition aurait pu être plus lourde sans la présence du jeune gardien Lilian Debrouver.
A la mi temps (5/0) pour le RAC.

Au retour des vestiaires, les débats allaient s’équilibrer davantage mais les Lyonnais ne trouveront pas l’ouverture et Erik Gual Prats allait même ajouter un but pour son équipe (27’47 »).
Plus rien ne sera marqué car les deux gardiens effectueront une deuxième mi temps plus que correcte.

Les Lyonnais repartent dans le Rhône avec une nouvelle défaite, il est important pour eux de travailler sans relâche et de progresser en terme de jeu notamment sur le plan défensif…

HC Quévert : 3 – La Vendéenne : 5

La Vendéenne venait en terre bretonne avec la ferme intention de se relancer dans le championnat.
Les Joueurs vendéens débutaient la rencontre très déterminés. Ils allaient du coup ouvrir le score par Crespo sur pénalty (12′) et très vite allaient durcir le score par Carlo Di Benedetto (14’10 »).
Les joueurs locaux avaient du mal à maîtriser leurs nerfs et du coup étaient sanctionnés par les arbitres, notamment Corentin Le Polodec (carton rouge à la 19ème minute).
Malgré cela, les bretons tentaient de revenir au score et étaient récompensés de leurs efforts par Corentin Turluer (20’50 »).
A la mi temps 2/1 pour les visiteurs.

A la reprise, les joueurs de la vendéenne se montraient incisifs et allaient creuser un bel écart par Sébastien Furstenberger (34′) et Victor Crespo (35′).
Puis c’est au tour d’une autre recrue vendéenne de se distinguer Erwan Debrouver marque sur cf direct (44’30 ») assurant un avantage très confortable à son équipe, 5′ avant la fin du match.
Les champions de France en titre étaient sonnés, ils réduisaient le score à 2′ de la fin mais les Vendéens tenaient fermement à maintenir le score et aux trois points liés à une probante victoire.

A u Final : 5/3 pour les visiteurs.