La Commission Roller Freestyle vient de passer le cap des 4000 licenciés au sein de la Fédération Française de Roller Sports !
Créée en 1992 autour de 5 clubs historiques, la Commission Freestyle est jeune mais elle possède déjà une histoire riche.

Une pluralité de pratiques

La pratique s’est développée progressivement au fil des années, fédérant un nombre croissant de disciplines  : Le saut et le slalom (1992), le street (1997), la rampe (1998), le bowl (2003), le skatecross (2012). La Commission Roller Freestyle accueille également depuis peu le roller-soccer et la trottinette.

Une structuration payante

Avec plus de 30 événements annuels et une augmentation constantes du nombre des compétitions, le circuit freestyle est sur la bonne voie. La Commission Freestyle continue son travail de développement. Elle peut désormais compter sur des partenaires privés comme Seba ou Gyro pour pérenniser ses actions.

Des riders, des titres

La Commission Roller Freestyle peut se targuer d’avoir mis en place 3 équipes de France en street, freeride et slalom. Les résultats internationaux parlent d’eux-mêmes avec de multiples titres mondiaux : Roman Abrate (n°1 mondial street), Mathilde Monneron (n°1 mondiale skate-cross dames), Romain Lebois (n°1 mondial slalom freestyle) et Anthony Avella (n°1 mondial en skate-cross).

Une offre de plus en plus complète

Les différents circuits se sont progressivement structurés tant au niveau national qu’ international, notamment en collaboration avec le FISE pour la Coupe de France de Street ou encore avec les World Slalom Series pour le slalom, et enfin avec les WSX (World Skate Cross Series), des courses d’obstacles très spectaculaires.
Les acteurs locaux ont joué également un grand rôle dans la dynamisation du roller freestyle. On pense à des événements inter-régionaux comme le Trophée Grand-Sud Ouest, les Trophées de la Glisse et bien d’autres…

Un nombre d’équipement croissant

L’engouement pour le roller, le skateboard ou encore la trottinette a poussé les municipalités à investir massivement dans les équipement sportifs de proximité depuis 20 ans : on compte près de 3000 skateparks sur le territoire français ! Nul doute que cette abondance favorise le développement du roller freestyle.

Une dynamique de formation

Nombre de clubs s’appuient sur ces équipements pour proposer de nouvelles activités à leurs adhérents. La formation des encadrants freestyle joue également un rôle décisif. Une chose est sure : toutes ces pratiques ont encore de beaux jours devant elles… Objectif ? 5000 licenciés en 2015 !