Résultats

SA MERIGNAC : 8 – AL ERGUE GABERIC : 4

US COUTRAS : 1 – SPRS PLOUFRAGAN : 1

RHC LYON : 8 – BIARRITZ OL : 1

RAC ST BRIEUC : 6 – LA VENDEENNE : 3

AL PLONEOUR LANVERN : 5 – CS NOISY LE GRAND : 5

SCRA ST OMER : 0 – HC QUEVERT : 1

Classement

1. SA Mérignac, HC Quévert, 6 pts

3. RHC Lyon, 4 pts

4. Biarritz Ol, SCRA St Omer, RAC St Brieuc, 3 pts

7. CS Noisy le Gd, US Coutras, 2 pts

9. SPRS Ploufragan, AL Plonéour-Lanvern , La Vendéenne,1 pt

12. AL Ergué Gaberic, 0 pt

 

[divider]SA MERIGNAC : 8 – AL ERGUE GABERIC : 4

Une soirée au coude à coude.

C’est le premier match à domicile pour les samistes, qui ont à cœur de conserver la dynamique acquise lors de la première journée de championnat en gagnant à 4 à 3 à Ploufragan.

En première mi-temps, les deux équipes imposent leurs styles; une pression constante exercée par Mérignac, via un jeu rapide et très court, imposant une défense très ramassée des bretons. Pour Ergué, ils tentent de longue frappe du milieu de terrain afin de surprendre le gardien ou la déviation devant la caisse. A ce jeu les samistes ouvriront le score à la 14′ par Sylvain Lesca. Ergué répliquera 3 minutes plus tard par une frappe lointaine en pleine lucarne de Benoit Fouliard, masquée par la défense et les attaquants. Le match est lancé, et les deux équipes se livreront un coude à coude très engagé. Ergué prendra le score à son avantage sur une déviation de Lucas Pierre issue d’un tir lointain. Mais les samistes piqués au vif, répliqueront 20 seconde plus tard par Rémi Hourcq. A 43 secondes de la mi-temps, Ergué reprend l’avantage par une réalisation de Ricardo Antunes. Mais les samistes, décidés à ne rien lâcher, répliqueront quelques secondes plus tard par Sylvain Lesca. Au coup de sifflet, les deux équipes rejoindront le vestiaire sur le score de parité 3 à 3.

La seconde période devrait s’annoncer éprouvante pour les bretons, de par une température digne d’un mois de juillet et par un effectif réduit à 5 joueurs suite à de nombreuses blessures. De plus, les samistes entameront cette période sur un rythme effréné. Et c’est Rémi Hourcq, le doyen, qui permettra à son équipe de prendre l’avantage dès la troisième minute. Mais l’avantage reste maigre, et Ergué peut revenir à tout moment par l’excellent Ricardo Antunes, et compter sur ses gardiens qui se sont mis en évidence à de multiples occasions. Il faudra attendre la 38′ pour que l’écart se creuse par une superbe déviation de Guilhem Lesca. Ce sera le tournant du match, les organismes des bretons étant fortement éprouvés par les samistes. La défense devenant de plus en plus aléatoire, les samistes iront inscrire 3 buts supplémentaires en trois minutes par Sylvain Lesca, Rémi Hourq et Max Marchand. Malgré une supériorité numérique et 2 coup-francs, les bretons ne réduiront pas le score.

Au coup de sifflet final, les samistes l’emportent par 8 à 4, face à une vaillante équipe d’Ergué Gabéric.

J’en profite pour saluer l’arrivée d’Alexandre Martinho Da Silva et d’Arnaud Lefevre au club et qui se sont illustrer lors de cette belle rencontre.

[divider]US COUTRAS : 1 – SPRS PLOUFRAGAN : 1

Un Duel de portiers.

Pour ce premier match du Championnat à Coutras, toutes et tous s’étaient préparés pour réserver l’accueil le plus chaleureux à leur nouvelle équipe Elite. L’élan de tout un Club, de toute une ville, heureuse et impatiente de vibrer en tribune de la patinoire devant un Rink-Hockey de haut niveau comme depuis des décennies à Coutras.

Nos Loisirs et U17 ont d’abord chauffé la piste pour une partie endiablée. Puis nos jeunes U11 et U13 ont revêtus le maillot pour l’entrée des joueurs sous les yeux conquis d’un public venu nombreux, aux couleurs du club pour l’occasion et sous les chants décidément motivés des supporters de Coutras.

Après le nul obtenu à Noisy lors de la première journée, les joueurs coutrillons avaient à cœur de réussir leur premier match à domicile. Battus la semaine dernière, les Bretons de Ploufragan venaient en Gironde pour réussir un coup.

Pas de round d’observation après le coup d’envoi, dès la première minute Alberto Morales part seul en contre mais son tir s’écrase sur le poteau des cages adverses. Les Coutrillons mettent la pression sur leurs adversaires et obtiennent un penalty. Le gardien de Ploufragan, Thomas Buanec, stoppe le tir d’Alberto Morales. On entre dans la 2ème minute de jeu quand survient le premier tournant du match. Le gardien Coutrillon, Roberto Soria, reçoit alors un carton bleu pour avoir laissé traîner sa crosse dans les patins adverses. Il est remplacé par Lionel Ferret. Ce dernier stoppe le coup franc direct mais ne peut rien sur l’action suivante. Ploufragan ouvre le score par leur buteur et capitaine David Abreu. Le coup est dur pour Coutras qui prend une nouvelle fois un but en infériorité numérique (situation vue par deux fois la semaine dernière).

Le jeu est vif et rapide, Coutras domine mais le gardien breton est dans un bon jour. La mi-temps est sifflée sur ce score de 1-0 pour les visiteurs.

Soutenus par leur public, les Coutrillons attaquent la seconde période sur un rythme effréné. Solides en défense, les Ploufraganais résistent bien et se montrent dangereux en contre. Dans les buts de Coutras, Lionel Ferret est brillant. Il stoppe tous les tirs bretons et par deux fois, il est sauvé par ses montants. Le chrono tourne, les attaques coutrillones sont franches mais on sent encore le manque d’automatisme entre les joueurs au maillot blanc. À 10 minutes de la fin, la dixième faute d’équipe bretonne est sifflée, synonyme de coup-franc direct pour Coutras. Le capitaine Loïc Ducourtioux prend ses responsabilités et d’un tir en lucarne dont il a le secret, parvient à égaliser. 1-1, le score en restera là.

Un match nul décevant sur le plan comptable mais l’attitude des joueurs sur le terrain a ravi le public venu en nombre à la patinoire. Très belle partie de Lionel Ferret dans les buts. Les Coutrillons se rendront à Biarritz la semaine prochaine pour la troisième journée du championnat.

[divider]RHC LYON : 8 – BIARRITZ OL : 1

Lyon avec son collectif.

Lors de la première journée, Lyon a réalisé une bonne performance sur le parquet de la Vendéenne (nul 3/3) pendant que Biarritz entamait sa saison par une victoire en terre briochine. Le duel opposant les deux équipes a tourné très rapidement à l’avantage des lyonnais.

Ces derniers bien en place en défense, ouvraient le score dés la 3ème minute par RUI COVA, d’un magnifique shoot imparable (1-0).

Les Biarrots subissent alors l’organisation collective de leurs adversaires puis s’inclinent de nouveau, Omar NEDDER transformant un pénalty (2-0, 5’17 ») ; ensuite Loïc LE MENN d’une belle frappe du revers loge la balle en pleine lucarne (3-0,15’23 ») et récidive 2′ plus tard (4-0).

Les joueurs de Biarritz tentent de réagir mais bute sur Lilian DEBROUVER, impeccable dans sa cage.

Seul un pénalty permet aux basques de respirer par Oliver MARTINEZ (4-1, 21′). Lyon poursuit sa marche en avant et marque par RUI COVA d’une belle feuille morte (5-1), 23’26 »).

Score à la pause : 5-1

La deuxième période est à l’image de la première, les Lyonnais très homogènes, corsent l’addition.

Loïc LE MENN par deux fois, il bénéficie d’abord d’un bon travail de récupération et d’une passe lumineuse d’Erwan DEBROUVER (6-1, 26’47 ») et ensuite transforme de belle façon un CF Direct (7-1, 38’42 »). Enfin Omar NEDDER clôture le sore à la 48′, au final : 8-1.

Tout au long de la rencontre, le coach Lyonnais a fait tourner son effectif et a permis à un tout jeune joueur formé au club de s’inviter à la fête : DJERIDDI Idriss.

Le RHCL a affiché un collectif solide sur le terrain, un gardien très efficace dans sa cage ; la réception de St Omer la semaine prochaine sera un excellent test pour cette jeune équipe lyonnaise.

[divider]RAC ST BRIEUC : 6 – LA VENDEENNE : 3

St Brieuc réagit.

Frustrés après leur défaite inaugurale à Biarritz, les hommes de Frédérick Bouyer ont répondu présents hier soir,

L’entame briochine est parfaite dans cette rencontre comptant pour la deuxième journée. Sur un contre initié par Vankammelbecke et relayé par Roux, Mario Rodrigues, à bout portant, ouvre les hostilités en déviant la balle au fond des filets (3′, 1-0). Le Portugo-Mozambicain double la mise sur un coup-franc direct (11′, 2-0).

Puis est intervenue la blessure à l’épaule du joueur de la Roche : Carlo Di Benedetto.

Juste avant la pause La Roche revient dans la partie grâce à Bruno Di Benedetto qui a repris un service parfait d’Edu Fernandez (21′, 2-1). Score à la mi-temps : 2-1

Au retour des vestiaires, Bruno Di Benedetto remet complètement son équipe dans le match suite à une feinte de frappe et un tir idéalement croisé (27′, 2-2). La Roche obtient un pénalty manqué par Borja Lopez. Le yonnais Mario Rodrigues s’échappe, et d’un tir poussé à mi-hauteur surprend le vendéen Benoît Rainteau (30′, 3-2).

Wilfried Roux, secondé par Anthony Le Roux, traverse le rink et s’impose face au gardien de la Roche (4-2,43′). Le gardien yonnais écope d’un carton bleu (43′). Wilfried Roux, en supériorité numérique, creuse l’écart suite à un shoot dévié (45′, 5-2). Borja Lopez marque le 3ème but pour la Roche (46′, 5-3). Mais Wilfried Roux conclut le match par un coup-franc direct (6-3,49′).

[divider]AL PLONEOUR LANVERN: 5 – CS NOISY LE GRAND: 5

Plonéour très content du résultat nul.

Les Franciliens, au tout début du match, ouvrent la marque par Marcio Fonseca (0-1, 1′). Les bretons répliquent aussitôt grâce à un tir superbe de Daniel Santos (1-1, 4′). Noisy s’envole alors : Marcio Fonseca (1-2, 8′), Anthony Da Costa (1-3, 9′; 1-4, 12′) et Mathias Narce (1-5, 17′) fait trembler les filets bigoudens, à la grande stupéfaction des quelques 250 spectateurs. Miguel Gomes, réduisant la marque (2-5, 22′), la victoire semblait bien engagée pour les visiteurs, avec 3 buts d’avance au compteur. De retour sur la piste, les bigoudens sont plus entreprenants, les visiteurs moins tranchants. C’est ainsi que Pol Corlay réduit logiquement la marque (3-5, 33′). Dans une ambiance qui monte crescendo, Plonéour réduit encore la marque, 6 minutes plus tard, grâce à Miguel Gomes (4-5, 39′). Portés par son public et par la spirale de la remontée au score, c’est Pol Corlay, qui égalise vers la fin du match (5-5, 46′).

Plonéour, sans se décourager, s’en sort bien, revenu du diable vauvert. Noisy y a certainement cru trop tôt.

[divider]SCRA ST OMER: 0 – HC QUEVERT: 1

Quévert l’emporte à St Omer : un petit but qui fait mal.

Ce sont deux équipes motivées à l’extrême qui sont entrées sur la piste du Brockus sous les encouragements d’une salle comble. Pas de round d’observation mais un rythme effréné entre deux formations pratiquant un hockey de haut niveau. A l’issue de la première période, aucun but n’était inscrit. Le SCRA faisait le jeu et se lançait à l’assaut de la cage gardée par l’excellent Carles Cantarero qui a sorti le match de l’année et Quévert très organisé, s’ingéniait à enrayer les attaques attendant l’ouverture ; elle surviendra sur une balle de Sébastien Furstenberger qui va marquer de façon un peu heureuse en début de 2ème mi-temps (0-1, 27è).

Le combat va reprendre de façon encore plus furieuse s’il était possible mais dans la plus grande correction. Les Audomarois vont tout tenter pour égaliser mais rien n’y fera. Corentin Turluer aurait pu creuser l’écart sur coup franc direct mais il viendra buter sur Alan Audelin, auteur d’une partie impeccable. Toni Sero et Gérard Teixido auront eux-aussi la possibilité de ramener les deux équipes à égalité mais n’y parviendront pas. Le SCRA finira à cent à l’heure multipliant les tirs ayant de vraies opportunités de conclure mais en vain. Le petit but d’écart montre assez que les deux équipes se valent et que rien n’est fait dans ce passionnant championnat.