Les faits marquants : Le leader Quévert se met en quatre pour battre le mal classé Noisy Le Grand. La surprise vient de la lanterne rouge Biarritz qui bat le 2ème St Omer. Mérignac, Coutras, St Brieuc et La Vendéenne s’imposent facilement.

Résultats :

7 mars :
US COUTRAS  8 – 0  AL ERGUE GABERIC
HC QUEVERT  6 – 4  CS NOISY LE GRAND

14 mars :
RHC LYON  2 – 5  SA MERIGNAC
LA VENDEENNE  6 – 1  SPRS PLOUFRAGAN
RAC ST BRIEUC  11 – 4  AL PLONEOUR LANVERN
BIARRITZ OL  7 – 6  SCRA ST OMER

Classement :

1 HC Quévert, 40 pts
2 SA Mérignac, 39 pts,
3 SCRA St Omer, US Coutras, 36 pts
5 RAC St Brieuc, 35 pts
6 La Vendéenne, 32 pts
7 AL Plonéour-Lanvern, RHC Lyon, 15 pts
9 SPRS Ploufragan, 12 pts
10 CS Noisy Le Grand, AL Ergué Gaberic, 11 pts,
12 Biarritz Ol, 10 pts

US COUTRAS  8 – 0  AL ERGUE GABERIC

Coutras impitoyable

Les deux équipes abordent ce match, motivés par leur victoire de la journée précédente : les girondins face au leader Quévert et les finistériens à Ploufragan.
Si les visiteurs se montrent dangereux dès l’entame, c’est Coutras qui frappe le 1er puis double la mise après presque 15 minutes de jeu. Cinq minutes plus tard, les finistériens sont menés 5-0, sous les coups de butoir girondins, très réalistes. La suite est un long calvaire pour les visiteurs, qui encaissent 3 nouveaux buts de la part de coutrillons déchainés, et rentent aux vestiaires avec 8 buts de retard au tableau d’affichage.

Au vu du score final, comment s’est passée la 2è période ? l’effectif coutrillon tournant, leur jeu est moins percutant, les gabéricois, échaudés ferment le chemin de leur but. Une 2è mi-temps sans but, après une 1ère prolifique, le public, trop gâté, a du mal à comprendre. Mais la victoire est au rendez-vous et 3 points engrangés mettent Coutras, avec un match en plus, à la 3è place au classement.

Les marqueurs : Esteve Pujals (4′, 16′), Francisco Roca (13′), Rémi Lasnier (16′, 17′), Alberto Morales (20′, 22′), Loïc Ducourtioux (23′).

HC QUEVERT  6 – 4  CS NOISY LE GRAND

Quévert dans la douleur

Quévert battu à Coutras, poursuivi par St Omer et Mérignac à 1 point au classement, s’attendait à un match difficile face à des banlieusards parisiens, voulant se sauver des bas-fonds.
Les 2 équipes restent au coude à coude, avec 2 réalisations chacune, suite à de nombreuses occasions de part et d’autre, une grande partie de la 1è période. Cependant, juste avant la pause, les visiteurs mènent d’un petit but (2-3).
A la reprise, Quévert, grâce à de rapides attaques, égalise dans un 1er temps puis prennent l’avantage d’un petit but. Les noiséens ne s’en laissent pas compter et égalisent à 4-4 à 4 minutes de la fin. Ce sont eux qui donnent des sueurs froides à Quévert, mais c’est ce dernier qui marque deux buts coup sur coup, tout à la fin du match, pour sceller une victoire (6-4) qui le laisse leader. Au contraire de Noisy, qui malgré un bon match, et peut-être un nul mérité, occupe toujours les bas-fonds du classement.

Evolution du score : 1-0 Pablo Saavedra 1′, 1-1 Sergi Barbe 2′, 2-1 Pablo Saavedra 12′, 2-2 Ruben Martins 14′, 2-3 Mathias Narce 23′ – 3-3 Guillem Ribot 35′, 4-3 Sébastien Furstenberger 38′, 4-4 Marcio Fonseca 46′, 5-4 Pablo Saavedra 49′ , 6-4 Sébastien Furstenberger 49′.

RHC LYON  2 – 5  SA MERIGNAC

Les Lyonnais dans le dur

Le RHC Lyon recevait l’équipe de Mérignac samedi soir à La Duchère. Les gones voulaient renouer avec la victoire mais les joueurs du SAM très en forme actuellement allaient vite faire déchanter l’équipe lyonnaise.
La rencontre débute sur un rythme peu soutenu, les locaux n’arrivant pas à mettre de la vitesse dans leur jeu et les joueurs bordelais, bien organisés attendaient tranquillement le bon moment pour ouvrir le score.
C’est chose faite dés la cinquième minute par Sylvain Lesca puis par l’inévitable Rémi Herman qui vient tromper Lilian Debrouver, son coéquipier de l’équipe de France U20. (0-2, 7’34 »).
Les lyonnais tentent bien quelque fois de renverser la tendance mais les mérignacais, intraitables en défense gèrent leur avance et vont même aggraver le score par Sylvain Lesca (0-3, 19’29 »).
3 à 0 pour les visiteurs, c’est logique et sans appel.

La seconde mi-temps débute sur un rythme un peu plus soutenu, les lyonnais semblent vouloir se révolter mais Guilhem Lespoux marque et enfonce un peu plus les locaux (0-4, 30′).
Ces derniers cherchent des solutions et sur un beau mouvement Erwan Debrouver réduit le score (1-4, 39’18 ») puis Loïc Le Menn marque sur un cfd bien exécuté (2-4, 48’33 »), hélas il reste peu de temps.
Le portier lyonnais stoppe un cfd tiré par Rémi Herman, les lyonnais poussent, font des fautes qui conduisent Sylvain Lesca lui aussi à s’essayer au cfd, il marque à 20 » de la fin (2-5), le score de la rencontre n’évoluera plus.
Mérignac gagne en terre lyonnaise et se rapproche de la première place, les joueurs de Bretagne et du Nord devront vraiment se méfier des protégés de Stéphane Hérin, ils sont solides dans tous les compartiments du jeu, ils expriment leurs qualités avec beaucoup de maturité et de confiance.
Ce sont de réels prétendants au titre de champion de France.
Les lyonnais quant à eux doivent retrouver de l’envie, du dynamisme et tout simplement une volonté de renouer avec le plaisir du jeu.

Evolution du score : 0-1 Sylvain Lesca 6′, 0-2 Rémi Herman 8′, 0-3 Sylvain Lesca 20′ – 0-4 Guilhem Lespoux 30′, 1-4 Erwan Debrouver 40′, 2-4 Loïc Le Menn 49′, 2-5 Sylvain Lesca 50′

LA VENDEENNE  6 – 1  SPRS PLOUFRAGAN

Première mi-temps décisive des vendéens

Ce match, déséquilibré sur le papier, au vu de deux importantes absences ploufraganaises (Rui Cova et David Abreu bléssés) a connu peu de suspense.
Après quelques 15 minutes de jeu, les yonnais mènent de 3 buts devant de courageux ploufraganais ; en en rajoutant 3 autres, ils rentrent aux vestiaires avec 6 buts d’avance.

Ils perdent la 2è mi-temps 1 à 0, tout à la fin, sans conséquence pour le résultat final.

BUTS. La Roche-sur-Yon : Edu Fernandez (5′), Mathieu Guibot (7′), Carlo Di Benedetto (14′, 22′), Nathan Gefflot (16′), Bruno Di Benedetto (17′). Ploufragan : Clément Chedmail (48′)

RAC ST BRIEUC  11 – 4  AL PLONEOUR LANVERN

2è mi-temps briochine de feu

La partie, très timide de part et d’autre dans le premier quart d’heure, ne prend des allures plus conformes que 5 minutes plus tard ; lorsque les visiteurs de Ploneour-Lanvern ouvrent le score et lorsque St Brieuc égalise à quelques secondes de la mi-temps (1-1).

La 2è mi-temps est nettement plus prolifique (10-3). Les briochins enchainent 6 buts grâce à 3 réalisations de Mario Rodriguez et 3 de Pablo Gonzales, pour porter le score à 7-1 en moins d’un quart d’heure. Tout de suite après cette avalanche, les visiteurs concrétisent deux buts dans la même minute (7-3). A 1à minutes de la fin, le jeune Antoine Le Berre signe deux belles réalisations et corse l’addition à 9-3. Dans les dernières minutes, St Brieuc marque 2 buts et Plonéour 1. Le feu d’artifice se clôt sur un score lourd (11-4) pour les visiteurs.

Les marqueurs : Saint-Brieuc : Wilfried Roux (25′, 47′ sp), Mario Rodriguez (27′, 28′, 32′), Pablo Gonzales (32′, 34′, 38′), Antoine Le Berre (41′, 42′), Alexandre Vankammelbecke (47′). Plonéour-Lanvern : Duarte Delgado (20′, 45′ sp), Miguel Gomes (38′), Marcos Pinto (38′)

BIARRITZ OL  7 – 6  SCRA ST OMER

Réaction basque

Sortie de route pour le SCRA à Biarritz. (7-6) Surprise et déception à la lecture du score des Audomarois qui ont chuté chez la lanterne rouge. Vite mené 2-0 sur un but marqué de près et un pénalty de Sébastien Lesca, le SCRA est revenu dans la course grâce à Mathieu Le Roux et à Toni Sero qui ont permis d’égaliser (2-2). Suivront un carton bleu pour Chicho Minuzzi et un pour Florent David et nous revoilà avec deux buts de retard puisque Aitor Fonollosa marquera les deux coups francs directs (4-2, 29ème). La course après le score va se poursuivre notamment grâce à Toni Sero qui va encore marquer 4 buts, ce sera insuffisant puisque Aitor Munarriz, Sébastien Lesca et Aitor Fonollosa vont eux aussi trouver le chemin des filets de Alan Audelin. Félicitations aux biarrots qui n’ont rien lâché et qui ont pu montrer leur talent offensif. Et s’ils renouvellent leur match référence lors des prochaines journées, ils peuvent prétendre se sauver.

Les Audomarois qui visaient le titre sont désormais condamnés à défendre une place sur le podium qui devient problématique si très vite le SCRA ne règle pas ses soucis défensifs. En quatre rencontres, deux face à Saint-Brieuc et deux contre Biarritz, le SCRA a encaissé 26 buts, soit plus du tiers de son total général (61) et laissé 9 points ! Bien sûr Mérignac, la Roche et Saint- Brieuc ont imité Coutras et Quévert qui l’ont emporté … Attention, la fin de saison pourrait être très compliquée !

Evolution du score : 1-0 Sébastien Lesca 1′, 2-0 Sébastien Lesca 5′, 2-1 Mathieu Le Roux 7′, 2-2 Toni Sero 23′, 3-2 Aïtor Fonollosa 24′ – 4-2 Aïtor Fonollosa 29′, 5-2 Aïtor Munarriz 30′, 5-3 Toni Sero 30′, 5-4 Toni Sero 35′, 6-4 Sébastien Lesca 39′, 6-5 Toni Sero 40′, 7-5 Aitor Fonollosa 44′, 7-6 Toni Sero 47′